Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mars 2014 6 15 /03 /mars /2014 08:00

Cet article est reposté depuis Le blog de lorgues-mariani.over-blog.com.

M. Alemagna dirigeait une association financée à plus de 90% par le Conseil général du Var.

Il a vite mis en faillite cette structure et le Conseil général a décidé de retirer son soutien financier.

L'association a été dissoute et ses salariés ont été licenciés.

M. Alemagna a rendu la Mégane dont il disposait le 31 mars 2009 et est depuis le 1er avril 2009 inscrit à Pôle Emploi en tant que chômeur à la recherche d'un emploi.

Voici la copie du courrier adressé aux maires du Var qui s’inquiétaient de la dissolution du Centre Départemental de l’Habitat Rural, structure qui travaillait pour les communes, groupements de communes et les particuliers dans le domaine de l’habitat.

Le directeur du CDHAR était Claude ALEMAGNA et son nom n’est pas cité dans le texte mais c’est lui qui est visé:Monsieur faisait la campagne des élections municipales lorguaises et laissait couler le navire avec 10 salariés à bord dont lui-même…

Toulon, le 4 Mai 2009

Madame, Monsieur le Maire,

Vous avez été signataire d’une pétition demandant la poursuite des missions dévolues au Centre Départemental d’Habitat et d’Aménagement Rural. Vos attentes qui sont également les miennes ont retenu toute mon attention. Toutefois, pour que ne subsiste aucun malentendu, je me dois de vous exprimer les raisons qui ont amené le Conseil Général à ne plus soutenir le CDHAR comme il le faisait dans le passé.

Le problème ne date pas d’aujourd’hui, la situation du CDHAR s’est dégradée au fil des années et plus particulièrement depuis 2006 où l’activité de la structure n’a cessé de chuter perdant par la même la quasi–totalité des marchés auxquels elle avait soumissionné (-77% en 2 ans).

Le conseil Général a donc sollicité la structure pour qu’elle diversifie ses financements mais aucune action n’a jamais été réalisée dans ce sens. L’audit rendu courant 2007 a mis en évidence que les résultats attendus et décrits par l’Association et repris dans la convention avec le Conseil Général ne sont pas atteints ; notamment, lorsqu’il s’agit du nombre de dossiers traités pour les propriétaires particuliers démunis et pour le logement des personnes âgées et dépendantes. De plus, les temps déclarés pour chacune des natures d’intervention dégagent des indicateurs de travail et des niveaux de performances relativement modestes. A titre d’illustration, quelques chiffres ont été dégagés durant l’audit et n’ont pas été contestés par l’association :

- 3 particuliers renseignés par jour,

- le ratio nombre de logements aidés/nombre de personnes renseignées est

inférieur à 5 %,

- 24 jours passés par dossier d’assistance aux personnes agées et handicapées,

- 1 jour par immeuble indiqué recensé

A l’évidence, le CDHAR ne survivait, ces derniers temps, que grâce à la subvention du Conseil Général.

La bonne gestion des deniers publics nous a imposé de ne pas encourager l’association à se maintenir dans une spirale qui vraisemblablement ne l’empêcherait pas de rencontrer de graves difficultés financières. Le financement du Conseil Général ne pouvant pas chaque année augmenter afin de suivre la hausse continue des charges de l’association, dont 80 % de charges salariales.

Parallèlement, la situation financière tendue que connaît actuellement le Département du Var, à l’instar des autres collectivités territoriales, a conduit celui-ci à diminuer le montant des subventions accordées en 2009 à de nombreuses associations. Le CDHAR du Var appartient au nombre des associations concernées à ce titre.

Pour l’ensemble des raisons qui précèdent, je suis au regret de vous informer que le département du Var n’est pas en mesure d’accorder une aide supplémentaire à l’association CDHAR du Var ;

Je souhaite remercier néanmoins le travail et l’implication dont a fait preuve le Président Jean Bacci durant cette difficile période de fonctionnement du CDHAR.

Signé Horace LANFRANCHI

Partager cet article

Repost 1
Published by Veille Citoyenne lorgues-mariani
commenter cet article

commentaires

Brigitte Grivet 15/03/2014 08:10

Voici un article que j'ai juste "reposté" depuis le blog "Lorgues-Mariani", rédigé par le Conseiller Général Barthélémy Mariani. On peut donc penser qu'il sait de source sûre de quoi il en retourne...
Merci à lui et merci de m'avoir permis, ce qui n'est pas dans mes habitudes, d'alimenter ce blog sans faire aucun effort !!!
Grande économie d'énergie et recyclage de matière grise avec 0% de perte...

Présentation

  • : Le blog de Lorgues, une veille citoyenne
  • Le blog de Lorgues, une veille citoyenne
  • : Drôle d'ambiance à Lorgues ! Tous les sujets d'étonnements au fur et à mesure qu'ils apparaissent. Et un gros dossier "Gaz de Schiste" ainsi que des articles sur Fukushima et ses implications
  • Contact

L'auteur de ce blog

Le pseudo "Raskazé Vorony" est utilisé par l'auteur de ce blog pour des informations strictement locales.

Les articles de portée plus générales, comme ceux sur les Gaz de Schiste par exemple, sont signés du vrai nom de l'auteur "Brigitte Grivet".

Pour bien faire, peut-être aurait-il fallu créer deux blogs au lieu d'un seul ?

Mais avez-vous déjà géré un blog sans être un vrai pro de l'internet ? Essayez et vous verrez le temps qu'il faut y consacrer ! Alors 2 blogs... ?

 

Brigitte Grivet, alias Raskazé Vorony

 

Voir aussi dans la rubrique "A propos de ce blog" :

Un pétard bien mouillé !

 

Recherche

Fukushima, un enjeu majeur

Pour retrouver tous nos articles évoquant ce sujet majeur, juste taper "Fukushima" dans la section "recherche". Ils apparaîtront mais pas forcément par ordre chronologique. A vous de voir !

Archives

Claude Alemagna, le Canard Lorguais

Retrouvez tous nos articles sur le Premier Magistrat de la commune ! Soit dans les catégories d'articles, soit en tapant son nom, soit en cherchant les articles sur le "maire de Lorgues". Bonne lecture !

Warning !

En cas d'absence de votre blogueuse préférée (LOL !), il se pourrait que "Lorgues, veille citoyenne" s'assoupisse mais aussi que d'autres webmestres tout à fait autorisés publient dans la même ligne informative, parfois ironique mais toujours respectueuse de la vie privée des personnes même publiques