Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juin 2011 2 28 /06 /juin /2011 05:57

Des évènements qui nous poussent à réfléchir sur notre avenir et notre capacité à l’envisager ou « quand le nucléaire est à l’énergie ce que le minitel a été aux technologies de l’information ».


On a souvent entendu au lendemain de la catastrophe nucléaire de Fukushima qu’il y aurait un avant et un après Fukushima ou un avant et un après 11 mars 2011 comme il y a eu un avant et un après 11 septembre 2001.

Rien n’est moins sûr, concernant l’attitude et les réactions de nos gouvernants tout au moins.

Paradoxalement, le 11 septembre a été abondamment utilisé par nos dirigeants pour nous faire avaler du tout sécuritaire alors que le 11 mars semble avoir plus marqué les citoyens que notre gouvernement.  Là, la sécurité ou plutôt le tout sécuritaire n’est plus à la mode … Curieux !


Alors que le 11 septembre a durablement marqué l’esprit de notre président de la république, l’amenant  renforcer la présence française en Afghanistan et à réintégrer l’OTAN, le 11 mars ne l’a visiblement pas ébranlé dans sa certitude que le nucléaire était un atout impérissable pour la France et son économie, ni que l’industrie nucléaire française était infaillible, au point que l’exigence des stress-tests proposés par l’Europe sur les établissements nucléaires ne devait pas s’appliquer en France.


Cette distorsion dans les réponses apportées à des problèmes DE SECURITE est troublante. Elle semblerait révéler que les experts en tous genres, les scientifiques indépendants ou les ONG ne pèsent rien et que seule la parole des industriels est d’évangile.

Car le seul point commun aux deux évènements et aux deux réponses apportées réside dans les intérêts économiques et financiers à court terme d’industriels qui ont l’oreille du président.


Sécurité civile et militaire : à renforcer de toute évidence ;  il y a d’énormes marchés de matériels militaires à la clé, plus quelques centaines de millions d’euros ou plus à grappiller dans les installations de vidéosurveillance, radars automatiques etc … (ne parlons pas ici des autres excès sociétaux commis au nom de cette fallacieuse sécurité à tout crin)


Sécurité nucléaire : à ne pas renforcer de toute évidence ; cela coûterait cher aux exploitants. Sans compter le coût d’un éventuel démantèlement de centrales.


Il n’y a pas, n’en déplaise à certains, de complot organisé mais des opportunités saisies par une petite classe oligarchique et opportuniste à qui l’on a laissé trop de pouvoir et d’influence. Une oligarchie présente et pesante à qui nous devrons songer à demander des comptes lorsque l’occasion se présentera et à qui nous refuserons de refaire des cadeaux du même type de ceux qui ont été faits sans contrepartie aux établissements bancaires qui ont créé la crise financière de 2008 de toute pièce.


Le plus grave à l’heure actuelle est que l’obstination à poursuivre dans « le tout nucléaire » obère tout développement de notre recherche et notre industrie pour la création de modes de production d’énergie autres et que nous prenons un retard considérable.


Nos pseudos grands secteurs industriels, Airbus, TGV et nucléaire, sont des activités qui reposent sur des efforts de recherche anciens de plus d’un demi-siècle et sur des concepts obsolètes.  Pour ne pas les déranger, RIEN n’est fait pour proposer des technologies de substitution plus porteuses d’avenir.  


Nous devons avoir à l’esprit que le nucléaire est à l’énergie ce que le minitel a été aux technologies de  l’information. Un truc « génial » pendant un moment et qui nous  empêché de voir que le monde évoluait sans nous. Et nous voilà obligés maintenant d’importer à grands frais toute notre informatique ! Demain, nous importerons tout ce que nous n’aurons voulu ou su inventer en terme de production d’énergie délocalisée et renouvelable.

Mesdames et Messieurs les oligarques, nous ne vous remercions pas !


Raskazé Vorony

Partager cet article

Repost 0
Published by Veille Citoyenne Veille citoyenne - dans Libre parole
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Lorgues, une veille citoyenne
  • Le blog de Lorgues, une veille citoyenne
  • : Drôle d'ambiance à Lorgues ! Tous les sujets d'étonnements au fur et à mesure qu'ils apparaissent. Et un gros dossier "Gaz de Schiste" ainsi que des articles sur Fukushima et ses implications
  • Contact

L'auteur de ce blog

Le pseudo "Raskazé Vorony" est utilisé par l'auteur de ce blog pour des informations strictement locales.

Les articles de portée plus générales, comme ceux sur les Gaz de Schiste par exemple, sont signés du vrai nom de l'auteur "Brigitte Grivet".

Pour bien faire, peut-être aurait-il fallu créer deux blogs au lieu d'un seul ?

Mais avez-vous déjà géré un blog sans être un vrai pro de l'internet ? Essayez et vous verrez le temps qu'il faut y consacrer ! Alors 2 blogs... ?

 

Brigitte Grivet, alias Raskazé Vorony

 

Voir aussi dans la rubrique "A propos de ce blog" :

Un pétard bien mouillé !

 

Recherche

Fukushima, un enjeu majeur

Pour retrouver tous nos articles évoquant ce sujet majeur, juste taper "Fukushima" dans la section "recherche". Ils apparaîtront mais pas forcément par ordre chronologique. A vous de voir !

Archives

Claude Alemagna, le Canard Lorguais

Retrouvez tous nos articles sur le Premier Magistrat de la commune ! Soit dans les catégories d'articles, soit en tapant son nom, soit en cherchant les articles sur le "maire de Lorgues". Bonne lecture !

Warning !

En cas d'absence de votre blogueuse préférée (LOL !), il se pourrait que "Lorgues, veille citoyenne" s'assoupisse mais aussi que d'autres webmestres tout à fait autorisés publient dans la même ligne informative, parfois ironique mais toujours respectueuse de la vie privée des personnes même publiques