Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mai 2010 6 15 /05 /mai /2010 05:31

19 mars, 25 avril, 8 mai, 18 juin, 15 août, 1er novembre, 11 novembre, 5 décembre…


Qu’ont ces dates en commun ? Pas grand-chose, sauf d’être des jours de mémoire si l’on en croit les divers « Lorgues Infos » reçus ces 2 dernières années.

 

8 jours par an, donc, on se souvient et c’est très honorable.

On se remémore les combats passés pour la liberté, contre la barbarie ; on honore ceux qui sont tombés dans les combats contre l’ennemi envahisseur ou l’ennemi colonisé ; on repense à ceux qui sont morts ici en France, là-bas en camps ou de l’autre côté, en Afrique du Nord.

 

Et nos édiles, avec faste et honneurs, vantent les mérites de ceux qui ont tout fait pour que la démocratie existe et perdure dans notre pays, pour que libertés de vivre, de travailler, d’aller et venir, de s’exprimer, d’entreprendre, de se réunir et de s’associer nous soient garanties, pour toujours espéraient-ils.

 

Que faisons-nous de leur leg, de leur héritage moral ?

Notre maire dans de grandes envolées d’un lyrisme plus ou moins éloquent nous assure qu’ils ne sont pas morts pour rien. Et pourtant, que diraient-ils ceux qui ne sont plus là pour le faire de cette société où les pauvres le deviennent toujours plus, où les étrangers font l’objet de quota pour reconduite à la frontière, où les caméras ont pris la suite de notre police de proximité, où fichage et surveillance informatique sont devenus la règle ?

 

Que diraient-ils d’une petite commune apparemment sans problème où le droit des associations est bafoué, où les débats sont interdits, où la projection de films prospectifs ou portant à réflexion est discutée ?

 

Que diraient-ils d’un maire qui compare une marche silencieuse de la Ligue des Droits de l’Homme à un carnaval, qui insinue que son opposition a délibérément mis en scène une action de déstabilisation de sa majorité en écrivant ou utilisant des lettres anonymes infâmes envoyées à 3 de leurs concitoyens, qui n'envisage pas un instant de soutenir ces mêmes 3 personnes dont 2 de ses collaboratrices et qui prétendant qu’il fait bon vivre dans sa ville s’apprête à investir dans un système de vidéosurveillance ?*

 

Oui, que diraient-ils ?

 

* Voir notre article : Vidéosurveillance à Lorgues : rues de village ou couloirs de prison ?


Raskazé Vorony

Partager cet article

Repost 0
Published by Veille Citoyenne Veille citoyenne - dans Libre parole
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Lorgues, une veille citoyenne
  • Le blog de Lorgues, une veille citoyenne
  • : Drôle d'ambiance à Lorgues ! Tous les sujets d'étonnements au fur et à mesure qu'ils apparaissent. Et un gros dossier "Gaz de Schiste" ainsi que des articles sur Fukushima et ses implications
  • Contact

L'auteur de ce blog

Le pseudo "Raskazé Vorony" est utilisé par l'auteur de ce blog pour des informations strictement locales.

Les articles de portée plus générales, comme ceux sur les Gaz de Schiste par exemple, sont signés du vrai nom de l'auteur "Brigitte Grivet".

Pour bien faire, peut-être aurait-il fallu créer deux blogs au lieu d'un seul ?

Mais avez-vous déjà géré un blog sans être un vrai pro de l'internet ? Essayez et vous verrez le temps qu'il faut y consacrer ! Alors 2 blogs... ?

 

Brigitte Grivet, alias Raskazé Vorony

 

Voir aussi dans la rubrique "A propos de ce blog" :

Un pétard bien mouillé !

 

Recherche

Fukushima, un enjeu majeur

Pour retrouver tous nos articles évoquant ce sujet majeur, juste taper "Fukushima" dans la section "recherche". Ils apparaîtront mais pas forcément par ordre chronologique. A vous de voir !

Archives

Claude Alemagna, le Canard Lorguais

Retrouvez tous nos articles sur le Premier Magistrat de la commune ! Soit dans les catégories d'articles, soit en tapant son nom, soit en cherchant les articles sur le "maire de Lorgues". Bonne lecture !

Warning !

En cas d'absence de votre blogueuse préférée (LOL !), il se pourrait que "Lorgues, veille citoyenne" s'assoupisse mais aussi que d'autres webmestres tout à fait autorisés publient dans la même ligne informative, parfois ironique mais toujours respectueuse de la vie privée des personnes même publiques