Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2011 2 14 /06 /juin /2011 20:50

FONCTIONNEMENT : Après de fortes hausses, les dépenses sont mieux maîtrisées...et les recettes remontent cette année

 

Point important de l'ordre du jour du prochain conseil municipal : Lorgues : conseil municipal à venir, le 16 juin 2011

 

Les dépenses de fonctionnement qui avaient connu de très fortes augmentations en 2008 et 2009 sont mieux maîtrisées cette année avec une hausse de 2,68 %, ce qui  fait quand même un bond de + 32,92 % de 2007 à 2010.

Durant la même période de 3 ans, les recettes réelles de fonctionnement ont progressé de 14,84 %, passant de 8 276 702 €uros en 2007 à 9 505 215 €uros en 2010.

 

CA-Lorgues-2002-11-operations-reelles.jpg

 

Le solde : recettes - dépenses, qui représente, rappelons le, la capacité d'autofinancement de la commune, donc l'argent disponible pour les investissements,  remonte donc un peu.

CA-lorgues-2002-11courbes.jpg

 

La capacité d'autofinancement se monte donc fin 2010 à 2 108 552 €uros, soit à 22,18 % des recettesCA-lorgues-02-11-prorata-recettes.jpg

 

Là aussi, la courbe remonte légèrement après une belle dégringolade de 2007 à 2009.CA-Lorgues-02-11Solde-sur-recettes-courbes.jpg

 

22 % de capacité d'autofinancement, ce n'est pas extraordinaire mais ce n'est pas mal pour assurer les investissements courants et si l'on n'a pas de grandes ambitions. 

 

INVESTISSEMENTS :

 

Les dépenses d'investissements se sont montées en 2010 à 2 943 184 € (et de 3 385 257 € en 2009 - soit une baisse de 13,05 %).
Les principales d'entre elles ont été en 2010 (souvent des fins de règlements d'opérations débutées en 2009, voire en 2008) :

 

Réfection du mur des Combarelles : 666 550 €

Place Neuve : 598 303 €

Voirie, réseaux, espaces verts : 525 855 €

Place d'Entrechaux : 337 695 €

Boulodrome : 146 590 €

Place du Perron (à côté de la collégiale) : 125 037 €

Cimetière : 102 139 €.

 

Voir aussi : Lorgues : conseil municipal à venir, le 16 juin 2011

 

Nous étudierons plus en détail les investissements réalisés à Lorgues depuis 3 ans dans un prochain article. Restent à payer : la place Trussy, le syndicat d'initatives, la fontaine devant la mairie et ... le boulevard du Réal Calamar (0 € dépensé en 2010).

 

Raskazé Vorony

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Veille Citoyenne Veille citoyenne - dans Gestion municipale
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Lorgues, une veille citoyenne
  • Le blog de Lorgues, une veille citoyenne
  • : Drôle d'ambiance à Lorgues ! Tous les sujets d'étonnements au fur et à mesure qu'ils apparaissent. Et un gros dossier "Gaz de Schiste" ainsi que des articles sur Fukushima et ses implications
  • Contact

L'auteur de ce blog

Le pseudo "Raskazé Vorony" est utilisé par l'auteur de ce blog pour des informations strictement locales.

Les articles de portée plus générales, comme ceux sur les Gaz de Schiste par exemple, sont signés du vrai nom de l'auteur "Brigitte Grivet".

Pour bien faire, peut-être aurait-il fallu créer deux blogs au lieu d'un seul ?

Mais avez-vous déjà géré un blog sans être un vrai pro de l'internet ? Essayez et vous verrez le temps qu'il faut y consacrer ! Alors 2 blogs... ?

 

Brigitte Grivet, alias Raskazé Vorony

 

Voir aussi dans la rubrique "A propos de ce blog" :

Un pétard bien mouillé !

 

Recherche

Fukushima, un enjeu majeur

Pour retrouver tous nos articles évoquant ce sujet majeur, juste taper "Fukushima" dans la section "recherche". Ils apparaîtront mais pas forcément par ordre chronologique. A vous de voir !

Archives

Claude Alemagna, le Canard Lorguais

Retrouvez tous nos articles sur le Premier Magistrat de la commune ! Soit dans les catégories d'articles, soit en tapant son nom, soit en cherchant les articles sur le "maire de Lorgues". Bonne lecture !

Warning !

En cas d'absence de votre blogueuse préférée (LOL !), il se pourrait que "Lorgues, veille citoyenne" s'assoupisse mais aussi que d'autres webmestres tout à fait autorisés publient dans la même ligne informative, parfois ironique mais toujours respectueuse de la vie privée des personnes même publiques