Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 septembre 2013 1 16 /09 /septembre /2013 15:17

PLU  - réunion discrètement annoncée

 

Vu sur le site de la commune la petite annonce discrète :

 

Réunion publique : P.L.U.

Plan Local d'Urbanisme

Jeudi 19 septembre 2013

18.30 - Cinéma J. Mathevet

 

On ne peut pas faire plus laconique !

Heureusement que le blog Lorgues Nature Environnement a relayé cette information qui aurait bien pu ne pas être vue !

 

R.V.

Repost 0
Published by Veille Citoyenne Lorgues, veille citoyenne - dans En ville - Urbanisme Environnement - développement durable
commenter cet article
13 septembre 2013 5 13 /09 /septembre /2013 00:05

Le Gouvernement Japonais s'indigne des dessins parus dans le journal "Canard Enchaîné"

 

Il faut dire que l'attribution des JO 2020 à Tokyo donnait matière à ironie, ce dont ce journal, via Plantu et Mougey, ne s'est pas privé ! Du coup, on a affaire à un quasi incident diplomatique...

 

Il semblerait que ces dessins donnent une mauvaise image de Fukushima et du Japon ... et le Gouvernement Japonais a officiellement protesté auprès de l'Ambassade de France à Tokyo

Les dessins iconoclastes du Canard EnchaînéLes dessins iconoclastes du Canard Enchaîné

Les dessins iconoclastes du Canard Enchaîné

A contrario, avons-nous le droit de nous indigner des dessins parus depuis 30 mois à propos de cette même centrale ?

 

Ces images sont issues de documents officiels et nous devrions rester de marbre !

Peut-être pourrions-nous, nous aussi, manifester notre indignation auprès de l'Ambassade Japonaise à Paris ?

 

Les éléments de la discorde !!!Les éléments de la discorde !!!
Les éléments de la discorde !!!Les éléments de la discorde !!!Les éléments de la discorde !!!

Les éléments de la discorde !!!

Si l'on souhaite éviter des dessins comme les 2 premiers (de pas très bon goût), on évite d'avoir à publier des dessins pire encore et de très mauvais goût !

 

Brigitte Grivet

Repost 0
Published by Veille Citoyenne Lorgues, veille citoyenne - dans Environnement - développement durable Libre parole
commenter cet article
7 septembre 2013 6 07 /09 /septembre /2013 19:01

L'industrie du gaz de schiste a d'importants effets économiques sur les collectivités locales.

 

L'expérience nord-américaine a ceci d'intéressant qu'elle bénéficie d'une antériorité certaine et que des études approfondies "bénéfices-coûts" commencent à sortir.

 

Ce que doivent prendre en compte les collectivités locales (ou les états) avant de donner leur accord :

Une constante à ne pas oublier : il s'agit de toute façon d'activités industrielles de court ou moyen terme (quelques années au maximum dans un même lieu)

Les bénéfices ou avantages :

Nous allons les rappeler ici même si de nombreuses incertitudes demeurent tant que le Code Minier n'est pas modifié et que nous ignorons les avantages fiscaux dont bénéficieront les diverses collectivités (communes, départements, régions, état).

- Taxes et royalties payées par les entreprises (assez faibles en France selon le Code Minier actuel)

- Location des terrains ? Au bon vouloir des compagnies

- Dons éventuels faits aux communes pour les aider à faire fonctionner associations, clubs sportifs, piscines etc... (très commun aux USA)

- Emplois de court à moyen terme pour l'industrie du gaz de schiste même et emplois chez les divers sous-traitants éventuellement régionaux

- Taxes diverses et charges sociales payées par ces sous-traitants

- Amélioration de la balance des paiements liée à l'autonomie énergétique créée

- Coût de l'énergie plus faible (ce qui n'est pas prouvé en Europe et tend à s'estomper aux USA)

- Marché locatif des logements soutenu par l'arrivée de nouveaux demandeurs (si tenté que leurs salaires soient suffisants)

Il est possible que les compagnies ou le MEDEF ou même certains Ministres voient d'autres avantages ; nous n'en avons pas connaissance. Nous vous laissons explorer ce côté positif de la chose et attendons vos suggestions.

Par contre, les éléments cités ci-dessus ont déjà été avancés par ces mêmes personnes ; nous les retrouvons dans les études américaines. Nous pouvons donc les tenir pour certains.

Une embellie fiscale directe de plusieurs années...

Une embellie fiscale directe de plusieurs années...

Les charges ou inconvénients :

A ce point de notre réflexion, nous nous basons exclusivement sur des études publiées aux USA (voir en fin d'article) car les compagnies, le MEDEF ou certains Ministres n'ont mentionné aucun de ces problèmes...

Liste non exhaustive :

- Baisse de la valeur des propriétés et donc baisse des taxes perçues à la revente

- Des propriétés agricoles démantelées et devenant inexploitables

- Loisirs de plein air en chute libre

- Perte d'emplois directs et indirects liés à l'agriculture et au tourisme

- Diminution des charges sociales et taxes payées par les secteur de l'agriculture, de l'agro-alimentaire et du tourisme

- Coûts sociaux de santé des riverains en hausse associés à une consommation d'eau polluée et à un air pollué par les compresseurs, les fuites et les gaz largués par les puits

- Coûts de santé des travailleurs des entreprises de gaz de schiste

- Besoin rapide de logements (pas chers, donc sociaux) pour les employés des compagnies et éventuellement de places en écoles pour leurs enfants

- Besoin de services de sécurité en hausse (nombreux hommes célibataires ou loin de leur famille ; problème de violence et de prostitution constatés)

- Dommages aux routes, ponts et diverses infrastructures routières

- Besoin en hausse de pompiers et services de premiers secours (de nombreux feux ont été constatés)

- A long terme, coût de surveillance des puits abandonnés

- Coûts de remise en état de l'environnement (après la fin des travaux d'extraction)

- Souvent, besoin de dépolluer les eaux et les sols ; quel est le coût d'une usine de traitement des eaux ?

Un paysage mité - une agriculture disloquée

Un paysage mité - une agriculture disloquée

Pour en savoir plus :

Nous conseillons à tous ceux que le sujet intéresse de lire ces études de chercheurs Nord-Américains.

Nous en mettons 3 en ligne mais il en existe d'autres !

 

PennEnvironment - Research and Policy Center

Janette Barth, Pepacton Institute

Université de Cornell

Il ne s'agit pas pour nous de vouloir à tout prix défendre des intérêts particuliers au détriment de l'intérêt général mais de comprendre ce que le gaz de schiste a comme avantages et inconvénients.

Nous sommes intimement persuadés que les inconvénients l'emportent sur les avantages à moyen et long terme mais souhaitons que chacun se fasse son opinion y compris sur le plan financier !

Bonne lecture

 

Brigitte Grivet

Repost 0
30 août 2013 5 30 /08 /août /2013 14:50

Page sur Fukushima à ne pas mettre en toutes les mains...

 

et surtout pas dans celles de nos enfants qui risqueraient de nous demander comment nous avons bien pu laisser faire tout ça !

 

Voici donc des sources d'informations à connaître qui pallient le manque patent des grands médias qui passent d'une actualité à l'autre mais n'ont pas le temps de s'appesantir sur un sujet quel qu'il soit, fût-il celui de notre avenir à tous, comme ce qui concerne Fukushima.

En premier lieu, le blog de Iori Mochizuki, jeune Japonais qui s'évertue au jour le jour à traduire en anglais, puis en français, toutes les informations émanant de TEPCO et concernant la centrale de Fukushima Daiichi. Il s'agit de l'incontournable "Fukushima Diary"

Egalement, à suivre, si vous en avez le temps : une revue de presse quotidienne de la presse japonaise en langue anglaise sur le thème "Fukushima". Permet de suivre l'actualité et d'appréhender les réactions politiques au Japon, les points de vue de la population et les avis de quelques experts qui ne sont pas forcément dans la droite ligne du "nucléairement correct".
Ce blog est animé par une Française résidant ou ayant résidé au Japon et qui s'est résolue à diffuser une information qui passe un peu à l'as dans bon nombre de pays.

Le nom du blog : Fukushima is still news

Pour les Francophones invétérés, le site de l'ACRO (Association pour le Contrôle de la Radioactivité de l'Ouest) et sa page spéciale Fukushima.

Cette association, comme la CRIIRAD, a envoyé du matériel au Japon après le 11 mars 2011, afin d'aider la population locale à déterminer les niveaux de risques encourus et les taux de contamination.

L'ACRO suit les informations émanant de Fukushima et en fait régulièrement un résumé pertinent.

 

Un éclairage mondial :

En vous "branchant" régulièrement sur l'un des 3 blogs précédents, vous aurez une vue éclairée sur ce qui se passe à Fukushima (autant que faire se peut, puisque la communication n'est pas vraiment le fort du monde nucléaire, au Japon comme ailleurs).

Pour aller plus loin et si vous avez le temps, il peut être également intéressant de suivre le blog "Enenews" qui offre, outre les informations japonaises, une revue des informations et réactions aux USA et Canada et dans d'autres pays de par le monde (notamment les pays asiatiques proches du Japon ou de l'Océan Pacifique qui commencent à manifester leur inquiétude et leur mécontentement...)

Des documents de fond

Pour ceux qui veulent faire des recherches plus approfondies sur les dégâts causés par les accidents de Tchernobyl et Fukushima, leurs implications sur la santé et/ou l'environnement, le blog Kna met à disposition des lecteurs les actes de colloques, les documents de chercheurs et diverses vidéos de conférences sous-titrées en français. Là aussi, un très gros travail très appréciable !

Enfin, deux autres blogs en français qui apportent des éclairages complémentaires : gen4-les 4 vérités du nucléaire et Fukushima.

 

Sessions de rattrapage :

Si vous avez loupé quelque chose, si vous rentrez de vacances, si vous avez manqué de temps, si ..., vous trouverez une compilation hebdomadaire de nombreux articles parus sur Fukushima.

Ca se présente simplement sous forme d'une page avec les liens jour par jour sur les divers articles parus. Et le blog s'appelle : Pectine Actualités

 

Tous ces blogs sont des blogs d'information.

Il ne s'agit pas d'élucubrations sur notre prochaine fin du monde ou sur une vengeance divine inéluctable ou un complot mondial à l'oeuvre dans quelques recoins de pouvoirs occultes.

Ils mettent juste en avant ce que l'on ne trouve qu'occasionnellement dans les grands médias, trop occupés par ailleurs.

Un citoyen informé en vaut-il deux ? Pas sûr, mais du point de vue de tous ces auteurs de blogs, tout citoyen a droit à l'information. Et celle qui concerne Fukushima n'est pas vraiment réjouissante mais si vous souhaitez être rassuré, il suffit de lire les informations  sur le site de l'IRSN (Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire - français, notre expert public et officiel)

On y apprend comment TEPCO maîtrise bien la situation (ce qui vient d'être démenti ces jours derniers - le Gouvernement Japonais a même dénoncé l'incurie de l'opérateur et a décidé de prendre les choses en main ...) et comment le "retour d'expérience" de Fukushima améliorera la sûreté nucléaire en France et dans le monde.

 http://www.irsn.fr/FR/connaissances/Installations_nucleaires/Les-accidents-nucleaires/accident-fukushima-2011/Pages/sommaire.aspx

Un peu bisounours mais on a presque envie d'y croire !

Bonne lecture !

Brigitte Grivet

Repost 0
Published by Veille Citoyenne Lorgues, veille citoyenne - dans Environnement - développement durable Libre parole
commenter cet article
26 août 2013 1 26 /08 /août /2013 23:23

Envies de vacances en Californie, à Hawaï, à Vancouver ou en Alaska ?

 

Venez vite ! Voilà le slogan que pourraient s'approprier les régions ouest de l'Amérique du Nord.

Elles sont en effet dans la ligne de mire de la pollution issue de Fukushima.

En mars et avril 2011, il y a eu une contamination aérienne, un peu dans le genre de celle que nous avons connue en Europe après Tchernobyl et qui a été aussi discrètement médiatisée qu'en France à l'époque (no comment...). Il y a maintenant la contamination par les courants marins et par ces espèces incroyables de poissons qui ont le culot de migrer à travers l'Océan Pacifique.

A Hawaï, en plus des tombereaux de bouts de plastique qu'ils se récupèrent chaque année sur les pages, voilà qu'arrivent des débris solides et imposants qui viennent s'échouer sur les plages, résidus du Tsunami.. Cela va jusqu'à une barque de pêcheur japonais, couverte de mollusques et notamment d'une espèce de moules invasives qui risquent bien de contaminer tout l'écosystème local. Il est donc demandé aux riverains de signaler ces débris afin qu'on puisse les débarrasser et les détruire.

En Alaska, on s'inquiète d'une forte baisse des populations de saumons qui traditionnellement reviennent frayer et pondre dans les  eaux "alaskaÏennes" et on s'inquiète aussi de trouver des poissons présentant des hémorragies globulaires, des saignements inhabituels, etc ... comme ce que l'on a pu voir dans les eaux japonaises juste après la destruction de la centrale de Fukushima.

Sur la côte ouest des USA et du Canada, on a pêché des thons rouges radio-actifs et on demande maintenant aux autorités de procéder à des contrôles de radio-activité sur tous les produits de la pêche.

Donc, si vous voulez passer quelques vacances dans ces lieux par ailleurs idylliques ou réputés, allez-y vite car la situation risque bien de ne pas s'améliorer compte tenu des fuites d'eaux radioactives persistantes à Fukushima Daiichi.

 

Il existe toute une série d'articles ou de dossiers sur le sujets que nous pourrions vous mettre à disposition mais le temps manque. Les dernières informations médiatiques ont fait état de fuites provenant de cuves de stockage d'eaux contaminées et que nous avions (modestement) prévues, hélas, tant elles étaient évidentes : voir notre dernier article -

Si le sujet vous intéresse (ce dont nous ne doutons pas...), nous vous donnerons quelques liens sur des sites ou blogs à connaître et qui mettent à notre disposition d'Européens non japonisants les informations à connaître.

A bientôt... et bonnes vacances (mais restez en Provence, c'est plus sûr !)

Brigitte Grivet

et pour nous rafraîchir un peu les neurones, voire aussi :

Repost 0
Published by Veille Citoyenne Lorgues, veille citoyenne - dans Environnement - développement durable Libre parole
commenter cet article
14 août 2013 3 14 /08 /août /2013 23:29

Fukushima, un vrai panier percé ; nous ne sommes pas sortis de l'auberge !

Incroyable : le Gouvernement Japonais lui-même, par le biais de sa nouvelle Autorité de régulation nucléaire (NRA), vient de déclarer une situation d'urgence à la Centrale de Fukushima Daii Chi.

Quand on pense que l'expert responsable de cette NRA, M. Shinji Kinjo, est le même expert qui avait déclaré le 15 mars 2011, après 3 explosions de réacteurs de cette même centrale, que l'augmentation de la radio-activité n'aurait pas d'impact sur la santé.... on se pince ! Et on se dit que la situation à la centrale doit être vraiment grave !

Elle l'est !

La Tokyo Electric Power Company (TEPCO) a en effet officiellement reconnu ce que beaucoup supposaient et affirmaient au vu des relevés de radio-activité en mer, la centrale fuit et relâche des eaux fortement contaminées en mer.

TEPCO a également reconnu que des stockages d'eaux radioactives "temporaires" creusés dans le sol ne sont pas étanches...

TEPCO a aussi constaté que des eaux souterraines (400 m3 par jour) remontaient dans les soubassements des réacteurs dans des zones très contaminées. Comme on continue à arroser les réacteurs pour éviter un réchauffement de ce qui reste de combustible, on ajoute de l'eau à de l'eau et on n'en pompe qu'une partie. Le reste part à la mer...

Ceci confirme donc pourquoi les mesures de radio-activité en mer faites en face de la centrale ne baissaient pas comme elles auraient dû mais restaient stables voire en hausse selon les points de prélèvements...

Pour "limiter" les dégâts, TEPCO a passé pas mal de temps à ériger un mur de séparation... mais quand l'eau monte... elle passe par-dessus et ça déborde ! Tous les enfants qui ont fait des barrages sur des ruisseaux le savent, mais chez TEPCO, apparemment, non... Vive la technologie nucléaire... (à ce propos, voir : http://lorgues-veillecitoyenne.over-blog.com/article-nucleaire-et-bouts-de-ficelle-78467346.html )

Ce que TEPCO demande :

TEPCO est réellement confronté à un problème de stockage d'eaux polluées (contaminées). Certaines sont passées par un système d'épuration qui retire peu ou prou 62 éléments radioactifs (il y en a 250 en tout...) et l'entreprise aimerait bien pouvoir envoyer ces eaux plus ou moins "décontaminées" en mer.

Mais l'Association des Pêcheurs, à la surprise des politiques, s'y est opposée. Il faut dire que TEPCO leur a raconté tellement de bobards et que leur zone de pêche est tellement polluée qu'ils vont devoir attendre au mieux des années, au pire des décennies ou des siècles, pour pouvoir y retourner, qu'ils sont un peu méfiants. On les comprend...

Stockage de polluants à la centrale de Fukushima

Stockage de polluants à la centrale de Fukushima

Ce que TEPCO oublie de dire :

Lorsque la catastrophe de mars 2011 (3 explosions de 3 réacteurs et un feu sur une 4ème installation...) a eu lieu, TEPCO a commencé à arroser les réacteurs ou ce qu'il en restait d'abord avec 2 hélicoptères (ridicules...) puis avec des camions de l'armée et de pompiers branchés sur ... l'eau de mer.

Evidemment, l'eau de mer, salée, est corrosive. Il y a donc fort à parier que des containers pleins de cette eau de mer polluée sont dans un piètre état et commencent ou ont commencé à fuir. Au point où on en est, ce qui nous semblerait insupportable et inadmissible partout ailleurs, n'est plus ici qu'un "épiphénomène"...

Beaucoup plus grave, les structures métalliques et même le béton des installations ne résisteront pas longtemps à cette corrosion.

En plus, certains éléments qui devraient être démantelés ne pourront pas l'être car on a coulé des toits de béton au-dessus, sans penser... au futur démantèlement. Il y a dans les centrales nucléaires des éléments (barres) de combustibles, notamment usagés, qui ne doivent pas se trouver à l'air libre et qui doivent être extraits en restant dans l'eau, seul isolant que l'on connaisse. Ceci nécessite une certaine hauteur et une aisance de travail que l'on n'aura pas ! Regardez sur internet les photos de la "piscine" à côté du réacteur 4... Vous savez, celle qui est perchée à 30 m de haut et dont certains se demandent comment elle résisterait à un séisme ou... à l'usure du temps.

Ce que TEPCO ne veut pas ou ne peut pas dire :

Quel est l'état des coeurs des réacteurs 1, 2 ou 3 ? Où est passé le corium de ces réacteurs ?

Après les explosions de mars 2011, personne ne s'attendait à retrouver les barres de combustibles en état. C'est un fait.

Elles ont fondu, formant ce que l'on appelle un corium, soit une masse indistincte, sans forme, ressemblant un peu à un magma de lave.

En temps "presque normal", on devrait retrouver ce corium (éminemment radio-actif) au fond des cuves des réacteurs. On sait déjà que le fond de ces cuves s'est fissuré et affaissé. On espère donc que ces corium se trouvent encore au-dessus des dalles de béton sensées protéger le sol et le sous-sol... mais rien n'est moins sûr.

On parle donc maintenant de "syndrome chinois", en référence à un film de science fiction, prémonitoire (?)sur un accident nucléaire, qui faisait traverser le globe depuis un point des USA jusqu'en Chine. (Pourquoi la Chine et pas l'Australie ou la Nouvelle-Zélande ???). Voir : http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Syndrome_chinois

Fukushima et le syndrome chinois :

Les corium des réacteurs 1, 2 et 3 de Fukushima Daii Chi, en activité lors des explosions ont (quasi) certainement percé le fond des réacteurs.

TEPCO n'a pu le constater que sur un des réacteurs avec force caméras et robots manipulés à distance, les autres étant inapprochables car beaucoup trop chauds et radio-actifs.

Ce que l'on espère et qui serait, enfin, une presque bonne nouvelle, c'est que les soubassements en béton ont contenu ces corium. Rien n'est moins sûr. Même la TV japonaise, fortement inféodée au lobby nucléaire et en parfait accord ce faisant avec le gouvernement, commence à montrer des schémas dans lesquels le système confinement a été percé.

A noter que les prélèvements d'eau "on-shore", c'est à dire sur terre, les plus profondes montrent les mesures de radioactivité les plus élevées.

Le corium dans les nappes phréatiques ?

Au vu de ce qui précède, il est envisageable qu'un au moins des corium soit en lien avec la nappe phréatique. Comment ? Par seul ruissellement ?

S'il y a un courant superficiel suffisant dans cette nappe, ce sera "moyennement" grave, la contamination partira à la mer et le reste serait préservé. Enfin, à condition que l'on retire ce corium assez vite...

Si le corium a dégouliné dans la nappe d'eau, les choses pourraient être plus graves : une pollution irrémédiable sur 300 à 30 000 ans selon les experts.

Si un corium non stabilisé et encore hautement radio-actif et très chaud se trouve en présence d'eau mais aussi d'air (suite à évaporation du fait de la chaleur ? ou autre ?) cela pourrait engendrer un grand "boum" selon d'autres experts. De quoi rayer la moitié du Japon de la carte des terres habitables... et rendre de nombreuses autres régions du globe assez inhospitalières...

Ce qui est sûr :

- TEPCO, comme le Gouvernement Japonais, sont débordés, ce qui n'a rien de réjouissant.

- Il y a une pollution constante de la mer

- Les prévisions des experts sont imprécises car la situation est inédite

- Le Président François Hollande dans un tel contexte aurait mieux fait de s'abstenir d'aller vendre, ces dernières semaines, du Mox aux Japonais, le Mox (celui du réacteur 3 de Fukushima) étant 60 fois plus puissant et donc 60 fois plus dommageable que le combustible "normal". Les citoyens japonais, qui n'en peuvent plus de cette saga "Fukushima-Tepco", n'ont pas vraiment apprécié.

Et nous non plus ! Est-il incroyablement inconscient ? Ou effrontément cynique ? On aimerait le savoir... mais finalement ça n'a pas beaucoup d'importance. Il doit être CON tout simplement, mené en bateau par un lobby pro-nucléaire sans foi ni loi (comme beaucoup d'entre nous à un moment ou un autre, mais nous ne sommes pas présidents de la République...)

Brigitte Grivet

Nota bene :

Nous avons fait part de ce billet au président de la République.

Fukushima, le tonneau des Danaïdes...
Repost 0
Published by Veille Citoyenne Lorgues, veille citoyenne - dans Environnement - développement durable Libre parole
commenter cet article
3 juillet 2013 3 03 /07 /juillet /2013 18:11

Situation ubuesque, et dramatique, selon les producteurs de lavande ! Ils appellent à l'aide ...

 

Ils sont devenus fous...

C'est l'amer constat fait par les producteurs de lavande à propos des exigences de REACH, la législation européenne qui va mettre à mal la production d'huiles essentielles en Europe

 

Pour le plus grand profit des firmes chimiques ? Peut-être bien

Pour le plus grand profit des agriculteurs d'Inde ou de Chine ? Assurément.

 

Voir en pièce jointe le dossier fait par les producteurs, un véritable appel à l'aide !

Voir aussi l'annexe, la note faite par le CRIEPPAM (Centre Régionalisé Interprofessionnel d'Expérimentation en Plantes à Parfum, Aromatiques et Médicinales) et celle faite par la Société Française des Parfumeurs

 

Edifiants !

Bonne lecture

Raskazé Vorony

 

L'appel à l'aide des producteurs

La note du CRIEPPAM - Centre Régionalisé Interprofessionnel d'Expérimentation en Plantes à Parfum, Aromatiques et Médicinale

La note de la Société Française des Parfumeurs

Repost 0
Published by Veille Citoyenne Lorgues, veille citoyenne - dans Environnement - développement durable
commenter cet article
12 juin 2013 3 12 /06 /juin /2013 20:54

L’huile essentielle de lavande de Haute Provence et la toxicologie technocratique

 

REACH, l’huile essentielle de Lavande et le coca-cola. Au secours ...

REACH (acronyme bien bidouillé de »enRegistrement, Évaluation et Autorisation de produits Chimiques) qui a des centaines de milliers de molécules à examiner et ne peut en expertiser que quelques dizaines (ou, restons positifs, quelques centaines) par an, ne trouve rien de mieux que de s’en prendre à l’huile essentielle de lavande.

Cela pourrait prêter à rire si toute une filière agricole, ô combien traditionnelle, ne se retrouvait dans l’œil du cyclone…

Voir article du Dauphiné ci-dessous

Car voyez-vous, l’huile essentielle de lavande pourrait être allergène !

C’est possible.  Tout peut arriver.

Comme citoyenne lambda, de base ou, comme le dirait certain ancien Premier ministre quelque peu condescendant, de la France d’en bas, je revendique, si  l’huile essentielle de lavande de Provence devait annoncer toute sa composition chimique :

 

  • De connaître exactement la composition du coca-cola (largement plus consommé quotidiennement que l’huile essentielle de lavande…) qui continue à être commercialisé en France et en Europe alors que sa composition « secret industriel » est toujours inconnue (et que l’on suspecte de vilaines choses…)

 

  • De savoir exactement de quoi sont faits les divers plats industriels que l’on m’offre partout (je ne pense pas être vraiment allergique à la viande de cheval mais je me sens une allergie terrible aux OGM camouflés un peu partout. Peut-être une allergie psychologique mais une allergie quand même …)

 

 

  • De connaître exhaustivement la liste des produits utilisés lors d’une fracturation hydraulique pour l’extraction de gaz ou huile de schiste et la composition exacte des éléments du sous-sol qui seront remontés (bizarre, là aussi, je sens poindre une allergie au béryl, au cadmium et autres uraniums…)

 

Etc, etc …

 

Allons, Messieurs de Bruxelles, il est vrai qu’il est plus facile de s’attaquer à une poignée d’agriculteurs qu’à des multinationales puissantes et largement pourvues de lobbyistes mais de grâce, ne sombrez pas dans le ridicule !

Si vous devez dépenser de l’argent, que l’on vous compte chichement paraît-il, faîtes- le au moins  à bon escient

 

Brigitte Grivet, citoyenne (lambda, de base, de la France d’en-bas…) assez en colère

 

  

Repost 0
Published by Veille Citoyenne Lorgues, veille citoyenne - dans Environnement - développement durable
commenter cet article
9 juin 2013 7 09 /06 /juin /2013 06:55

LA CARRIERE DES BRUNETTES : dernière ligne droite....

 

Les ardents défenseurs du chemin des Girards et opposants à la réouverture de la carrière ont mis en ligne des pétitions pour rappeler le mouvement d'opposition qu'a suscité cette demande d'exploitation dans notre commune.

Nous relayons bien volontiers cette information

Voici le texte de la pétition ci-dessous et les liens pour la signer

R.V.

 

Nous faisons appel au Préfet du Var pour qu'il protège l'environnement menacé par le projet de la carrière des Brunettes à Lorgues

Pourquoi c'est important

Le Préfet du Var est sur le point de prendre une décision concernant l’ouverture d’une carrière ce qui détruirait la tranquillité d’un environnement naturel magnifique, provoquerait des nuisances sonores, de la pollution atmosphérique et détruirait des niches écologiques pour de nombreuses espèces de faune et de flore.


Un entrepreneur privé veut exploiter, une carrière désaffectée dans un espace d’une rare beauté, en Provence dans le sud de la France. De cette carrière seraient extraites des pierres destinées à la construction. Cela créerait au maximum deux emplois, sans bénéfice réel pour la communauté.


Cette carrière est dans une belle zone rurale forestière calme de nombreuses maisons ont un point de vue sur le site. Non seulement cette carrière défigurerait le paysage, mais son exploitation serait source de nuisances sonores, de poussière et de pollution qui affecterait les riverains et les promeneurs.


La carrière se trouve sur un petit chemin rural, le chemin des Girards où deux voitures se croisent difficilement. Il mène à un charmant petit hameau, le hameau des Girards. Le chemin est revêtu de quelques centimètres de bitume sur une base de graviers, il n’y a pas de refuge pour les croisements et il est impropre à toute circulation de poids lourds. Pendant plus de 30 ans ce chemin a été interdit aux véhicules de plus de 5,5 tonnes. L’exploitation de la carrière nécessiterait des camions de 26 tonnes.


Ce chemin borde une jolie petite rivière, le long de laquelle on peut trouver des espèces rares de la flore et la faune locale. L’entrepreneur qui souhaite exploiter la carrière propose d’élargir le chemin pour permettre les croisements ce qui détruirait les niches écologiques.


La route départementale que les camions devraient utiliser est étroite et comporte de nombreux virages sans aucune visibilité. A Lorgues le collège et le lycée sont fréquentés par de nombreux élèves venant des villages et villes alentour, ils sont nombreux à rouler en scooter. La circulation de ces camions transportant leur chargement jusqu’à leur entrepôt dans une ville voisine représenterait un réel danger particulièrement pour des jeunes conducteurs.


Une enquête publique sur la faisabilité de la carrière a eu lieu, étudiant en detail les avantages et inconvénients. Le Commissaire de l’enquête après avoir visité le site en question ainsi que les maisons des riverains concernés en a conclut que le projet ne devait pas être concrétisé. Le Maire de Lorgues et tout les Conseillers Municipaux ont voté contre le projet, d’autres communes se sont également prononcées contre.


Cependant des membres d’une commission gouvernementale, la DREAL, qui n’ont probablement jamais vu le chemin ni le site en question ont donné leur accord à ce projet en dépit des conclusions de l’enquête publique et de la restriction de circulation des véhicules sur le chemin. La décision finale appartient au Préfet du Var.


Le temps est compté. Aidez-nous à influencer la décision du Préfet, qu’il dise NON à la carrière, NON au profit d’un individu contre la communauté, NON à la destruction de l’habitat naturel des oiseaux, chauve souris, insectes et flore.
S’il vous plaît signez notre pétition contre ce projet de carrière.


Vous pouvez nous joindre sur facebook - https://www.facebook.com/pages/NON-a-la-carrière-de-Lorgues/570222949705363?ref=hl

 

Signalons une petite curiosité (au 8 juin 2013 - 12.00)

- Il y a 51 signatures sur la pétition en français

- Il y a 320 signatures sur la pétition en anglais...

Nous sommes dans l'incapacité d'en expliquer les raisons !

 

R.V.

Repost 0
Published by Veille Citoyenne Lorgues, veille citoyenne - dans Environnement - développement durable
commenter cet article
28 mai 2013 2 28 /05 /mai /2013 07:52

Nous avons fait le parallèle entre Provence-Côte d'Azur et Nord-Pas de Calais

 

Nous avons découvert l'avance qu'a le Nord-Pas de Calais dans l'affichage d'une ambition forte pour prendre le virage d'une nouvelle économie (voir nos 2 articles précédents)

- Nord Pas de Calais et PACA : les opposés 1

- Nord Pas de Calais et PACA : les opposés 2

Mais cela ne va pas tout seul et nécessite de bousculer plus que des habitudes régionales !

A lire donc ci-dessous le texte de clôture du séminaire qui s'est tenu du 13 au 15 mai 2013 chez nos concitoyens nordistes.

Ceci n'était qu'une des étapes d'un processus qui sera assez long mais démarrera dès 2014 !

La 3ème révolution industrielle - sacrée ambition !

Il va falloir convaincre en prouvant la pertinence des projets annoncés

Il va falloir secouer le carcan de lois souvent conservatrices et inadaptées en matière d'innovation et surtout de décentralisation et/ou relocalisation de production d'énergie, par exemple

Il faudra des moyens financiers. Il est prévu que ceux-ci ne proviennent pas de fonds internationaux ou souverains mais dans la mesure du possible de l'épargne régionale estimée à 200 milliards d'euros. Si chaque "nordiste" accepte d'investir 1% de son épargne dans cette démarche, le fond récolté sera de 2 milliards d'euros.

Et chez nous ? Quelle est l'épargne régionale ? Combien serions-nous prêts à investir (avec espoir de retour, ce ne sont que des prêts) dans une telle démarche ?

Il y a des jours, surtout quand il pleut ici..., où je me dis que j'aimerais bien habiter dans le Nord-Pas de Calais pour suivre cette initiative

Et vous ?

Raskazé Vorony

Repost 0
Published by Veille Citoyenne Lorgues, veille citoyenne - dans Environnement - développement durable
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Lorgues, une veille citoyenne
  • Le blog de Lorgues, une veille citoyenne
  • : Drôle d'ambiance à Lorgues ! Tous les sujets d'étonnements au fur et à mesure qu'ils apparaissent. Et un gros dossier "Gaz de Schiste" ainsi que des articles sur Fukushima et ses implications
  • Contact

L'auteur de ce blog

Le pseudo "Raskazé Vorony" est utilisé par l'auteur de ce blog pour des informations strictement locales.

Les articles de portée plus générales, comme ceux sur les Gaz de Schiste par exemple, sont signés du vrai nom de l'auteur "Brigitte Grivet".

Pour bien faire, peut-être aurait-il fallu créer deux blogs au lieu d'un seul ?

Mais avez-vous déjà géré un blog sans être un vrai pro de l'internet ? Essayez et vous verrez le temps qu'il faut y consacrer ! Alors 2 blogs... ?

 

Brigitte Grivet, alias Raskazé Vorony

 

Voir aussi dans la rubrique "A propos de ce blog" :

Un pétard bien mouillé !

 

Recherche

Fukushima, un enjeu majeur

Pour retrouver tous nos articles évoquant ce sujet majeur, juste taper "Fukushima" dans la section "recherche". Ils apparaîtront mais pas forcément par ordre chronologique. A vous de voir !

Archives

Claude Alemagna, le Canard Lorguais

Retrouvez tous nos articles sur le Premier Magistrat de la commune ! Soit dans les catégories d'articles, soit en tapant son nom, soit en cherchant les articles sur le "maire de Lorgues". Bonne lecture !

Warning !

En cas d'absence de votre blogueuse préférée (LOL !), il se pourrait que "Lorgues, veille citoyenne" s'assoupisse mais aussi que d'autres webmestres tout à fait autorisés publient dans la même ligne informative, parfois ironique mais toujours respectueuse de la vie privée des personnes même publiques