Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 11:52

Réunion publique sur le PPRI de Lorgues,

 

Nous relayons volontiers ce mail reçu de la mairie de Lorgues. Information elliptique mais importante.

Que ceux qui peuvent se libérer à 17.00 un mardi n'hésitent pas assister à cette réunion publique !!!

 

 

M-Da-Cunha-Lorgues.jpg

Mesdames, Messieurs,

Monsieur le Maire vous convie à prendre connaissance du projet de  Plan de Prévention des Risques d’Inondation (P.P.R.I.) élaboré par l’État et concernant notre commune le  :

Mardi 16 octobre 2012 à 17 h 00 

Salle Jacky Mathevet (Foyer des campagnes).


Cordialement,


Mickaël Da-Cunha

Mairie de Lorgues
Service Communication
Tél. 04 94 85 92 91
Fax 04 94 85 92 89

 

Brigitte Grivet

 

Repost 0
Published by Veille Citoyenne Veille citoyenne - dans Environnement - développement durable
commenter cet article
27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 06:42

Au printemps à Lorgues, comme partout ailleurs, la végétation reprend ses droits !

 

Et c'est la pousse de toutes ces "adventices" (mot politiquement correct pour dénommer les soi-disant mauvaises herbes)

Mathieu-maraicher-amap-lorgues.jpgGrâce Mathieu, le maraîcher de Fox d'Amphoux qui livre l'AMAP de Lorgues,nous découvrons les vertus de ces plantes que notre nonchalance et notre paresse naturelle ont laissé croître et embellir.

 

Nous avons un penchant affirmé pour le fenouil sauvage, plante hôte de chenilles de papillons, et aimons bien le millepertuis pour ses délicates fleurs jaunes qui font le délice des abeilles et d'autres insectes.

 

Grâce à Mathieu, voilà que nous apprenons que le fenouil est un met de choix pour ses lapins et que le millepertuis, macéré dans de l'huile d'olive, a des vertus certaines pour les peaux fragiles et... la gale dans les oreilles des lapins. Nous en resterons aux soins cutanés de l'homme (et de la femme...) Une petite friction superficielle nous suffit amplement !

 

Remèdes de grand-mère nous objecteront certains, mais quand nous voyons les fruits (des fraises pour le moment) et légumes (salades, fèves, betteraves, blettes etc ...) apportés par Mathieu, nous ne pouvons que songer qu'il sait de quoi il parle ! Et nous voici en train d'enfourner de grosses brassées de fenouil pour la gourmandise hebdomadaire de ses lapins en nous promettant de renouveler la chose dès la semaine prochaine...

 

Nous nous croyons un moment revenus aux beaux jours des années passées avec Patrice comme maître de cérémonie légumière. Un maraîcher bio, enthousiaste, passionné et passionnant, partageant son savoir avec qui veut... que demander de plus ?

 

panier-amap-lorgues-2012.jpg

 

Nous avons bien sûr toujours un petit coup de coeur pour Patrice qui a fait ses débuts en vente directe avec l'AMAP de Lorgues et qui a depuis pris son envol avec "La Source bio" (voir ici) avenue Allongue mais gageons que Mathieu sera son digne successeur ! Et s'il souhaite un jour, à son tour, s'affranchir du réseau "AMAP" pour créer un autre système de distribution, l'AMAP de Lorgues sera fière de lui avoir permis de le faire ...

 

L'AMAP comme Ministère local de la Reconquête Productive ? Tout un programme ... on aurait tort d'en rire ! Voilà une action concrète, utile et économiquement rentable et inscrite dans une démarche durable ( voir ici)

 

Bon appétit à tous ! Et pour ceux qui souhaiteraient acquérir encore quelques paniers, il en reste... mais peut-être bien plus pour longtemps. Les premiers inscrits seront les premiers servis... A vous de voir...

 

Raskazé Vorony

 

Pour plus d'informations, le blog de l'AMAP de Lorgues ici : link

Repost 0
Published by Veille Citoyenne Veille citoyenne - dans Environnement - développement durable
commenter cet article
28 février 2012 2 28 /02 /février /2012 05:42

Quelle est la situation à Fukushima, un an après l'explosion de la centrale nucléaire ?

 

Une situation encore de crise :


Alors qu'une zone non habitable a été décrétée dans un rayon de quelques km autour de la centrale, de nombreux réfugiés logent encore dans des hébergements de fortune comme salle de classes ou mairies.

Les émanations radio-actives de la centrale se poursuivent, à un rythme certes plus lent que pendant les premiers mois après la catastrophe mais à un niveau suffisamment soutenu pour que TEPCO envisage de construire un plancher sous marin de 7 ha en mer en face de la centrale pour essayer de capter un peu des éléments radio-actifs qui se déversent en mer.

 

Les mesures de post-crises :


La décontamination a commencé dans certaines communes en débarrassant sols ou éléments pollués. Problème, on ne sait toujours pas quoi en faire. Certains restent en tas sur place, d'autres sont expédiés un peu partout dans le Japon, contaminant de ce fait des régions qui ne l'étaient pas et l'on retrouve des aliments contaminés impropres à la consommation du simple fait d'un contact avec ses déchets non traités (comme du bois radio-actif utilisé pour des traitements de l'eau ou des cuissons ...)

 

Les personnes proches du lieu de l'accident ressentent de nombreux signes cliniques prouvant leur contamination mais on n'a pas les moyens ou on ne se donne pas les moyens de les soigner.
Tepco reconnaît la mort de quelques ouvriers ayant travaillé sur la centrale juste après l'explosion (4 morts confirmées) mais... a perdu le contact avec plus d'une centaine d'entre eux (143 à l'heure actuelle). Sont-ils morts ?

Concernant les autres, non employés par TEPCO, nombreuses sont les disparitions ou les maladies constatées mais on n'ose pas faire de rapprochement avec les émissions radio-actives. Pas de statistiques disponibles. Sont-ils trop nombreux ?

 

Le comble du cynisme :

 

Il est difficile de dire quel est ce "comble du cynisme" mais on peut citer :

 

- L'annonce de  TEPCO indiquant que les radio-nucléides, dispersés un peu partout dans la nature ou dans les villes et villages voisins de la centrale et rendant la vie impossible, ne lui appartenaient plus mais que ces éléments radio-actifs appartenaient à ceux chez qui ils étaient tombés (Voir la demande de l'ancien golf de Nihon Matzu, 45 km de la centrale, qui avait demandé à Tepco le remboursement des frais de décontamination. Cela a fini par un procès au tribunal et un jugement, donnant raison à ... Tepco). Voir article de l'Asahi Shimbun, le "Monde" japonais ici.


 - Le maquillage de chiffres par les autorités locales pour faire avaler des becquerels à qui n'en veut pas. (Lire ici)

Comme on a continué à produire à Fukushima comme si de rien n'était, il faut bien maintenant faire quelque chose de tous ce riz ou autre. Alors ??? La tentation est grande de fermer les yeux ou même de maquiller des résultats d'ananlyses.

 

- Une visite des responsables de l'AIEA le mois dernier au Japon. "Happy to be here"... Heureux d'être là... et de donner leur aval pour la réouverture de réacteurs dont les populations locales ne veulent plus, après les campagnes de promotion de cette même AIEA pour cette énergie nucléaire propre et sans risque ... (Voir le courrier de Laurent Mabeesone)

 

Dur de décider quelle est la pire de ces trois informations... Je penche peut-être pour la première et ne peux m'empêcher de me demander quelle serait l'attitude d'AREVA en France en pareille circonstance. Quelle est la loi, au fait ? Est-ce que tout ce l'on trouve dans son jardin et que l'on n'y a pas mis vous appartient vraiment ? A étudier de près ...

 

La catastrophe de Fukushima concerne une zone grande comme une région française. Voir ce dossier. Que se passerait-il chez nous dans un cas pareil ?

 

Et si je devais me présenter aux plus hautes responsabilités de l'Etat, ce qui heureusement pour tous ne sera jamais le cas, je serais sérieusement refroidie par l'expérience japonaise et appellerais de mes voeux des solutions remplaçant au plus vite ce nucléaire décidément redoutable.

 

Qu'en pensent nos divers candidats ? Et bien pour les principaux d'entre eux, même pas peur !...

 

Brigitte Grivet

 

Voir notre article précédent : Nucléaire et bouts de ficelle !

 


 

 

Repost 0
Published by Veille Citoyenne Veille citoyenne - dans Environnement - développement durable
commenter cet article
5 février 2012 7 05 /02 /février /2012 14:55

Carrière Ménerbes (10)        La partie n'est pas gagnée !!!

 

Carrière Brunettes 03 07 10 056

 

Aux dernières nouvelles transmises par les riverains du chemin des Girards et directement concernés par la demande de réouverture de la désormais fameuse « Carrière des Brunettes »,  et confirmant nos informations en la matière, la situation est encore confuse et incertaine sur le devenir de ce projet.


« La partie n’est pas gagnée !!! » nous écrit-on.


Une réunion en Préfecture de la Commission des Sites a vu s’affronter deux opinions contraires :


-    Celle du rapporteur du dossier qui a proposé de rejeter la demande de réouverture,  probablement  au vu des conclusions de l’enquête publique menée à Lorgues en son temps et suite au vote négatif du conseil municipal  et à la mobilisation très importante à l’échelle lorguaise des « anti-carrière » dont nous étions

 

-    Celle de la DREAL (Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et de l’Emploi) favorable à ce projet. Le dossier qui lui avait été présenté avait, en effet, fait  forte impression avec une étude complète et un accord de la commune qui semblait acquis selon les courriers du maire Claude Alemagna annexés au dossier. Un dossier exemplaire !

 

Le demandeur , Monsieur Briatore, a bien évidemment fait valoir ses arguments mais a également entre temps attaqué la commune de Lorgues en référé pour abus de pouvoir au motif que la délibération du conseil municipal sur la limitation du tonnage autorisé sur le chemin des Girards était de simple circonstance et dirigée contre lui.

 

Carrière Brunettes 03 07 10 134

 

Nous savons qu’il n’en est rien et que cette délibération concernait plusieurs chemins (voir à ce propos Lorgues Nature Environnement : link). Sur le chemin des Girards, il y a un petit pont qui à lui seul justifierait cette limitation du tonnage ! Mais il est vrai que cette délibération venant malheureusement après les courriers imprudents du maire incite l’entrepreneur à penser l’inverse !

 

 

M. Briatore a été débouté en référé mais le jugement sur le fond n’a pas encore eu lieu.

Un bon prétexte pour la commission de décider de … ne pas décider en attendant le jugement sur le fond. 

 

Le débat se déplace donc maintenant du plan administratif au plan judiciaire ! Il est temps pour les riverains opposés au projet d’entrer dans ce débat, ce qu’ils ont l’intention de faire.

 

Raskazé Vorony

Repost 0
Published by Veille Citoyenne Veille citoyenne - dans Environnement - développement durable
commenter cet article
22 décembre 2011 4 22 /12 /décembre /2011 06:29

Le problème épineux du Chemin de la Font de l'Euve

 

Il est prévu l'installation d'un parc photovoltaïque sur 2 parcelles (9 ha et 5 ha) du Domaine de Salgues, en limite de la commune de Lorgues.


vinon-parc-photovoltaique.jpg
Le projet, tel que présenté à l'enquête publique, prévoyait à l'origine le passage des camions de  gros tonnage (environ 150 semi-remorques) sur le chemin de la Font de l'Euve.

 

Les riverains, tardivement informés, et encore une fois, par hasard, ont à juste titre réagi et se sont rapprochés de Lorgues Nature Environnement afin qu'une solution moins dommageable soit trouvée.

 

Il faudrait revenir plus en profondeur sur le problème posé par des parcs photovoltaïques de cette importance et envisager de plus petits centres de production à proximité immédiate des centres de consommation d'énergie. Il faudrait aussi se pencher sur la valorisation de la filière bois (là aussi, le futur centre de production d'énergie Innova à Brignoles pose le problème de la taille de l'installation prévue). Il faudrait aussi réfléchir à de nouvelles constructions à énergie positive ou au moins passive, afin de limiter les besoins en énergie extérieure etc...

 

Dans l'immédiat, il s'agissait de soutenir les Lorguais résidant Chemin de la Font de l'Euve et, tout en leur indiquant qu'ils n'étaient pas seuls dans leur démarche, appuyer leurs démarches auprès du commissaire de l'enquête publique

 

C'est pourquoi l'Opposition Municipale a apporté sa contribution à l'enquête publique. En voici le texte :          

Enquete publique St Antonin oppos°

                                                                                             

Un petit regret : que le maire de Lorgues n'ait pas eu (ou pas pris ?) le temps d'effectuer semblable démarche

 

Raskazé Vorony

 


Repost 0
Published by Veille Citoyenne Veille citoyenne - dans Environnement - développement durable
commenter cet article
10 novembre 2011 4 10 /11 /novembre /2011 06:05

Une véritable réflexion s'impose pour ne plus jamais voir ceci :

 

Des maisons dans ou sous l'eau. Ici, le 6 novembre 2011 :

 

Le-Thoronet-a.jpg

 

Vue-sur-Vignaubiere--9--a.jpg

Entre-Martinette-et-St-Louis-a.jpgLorgues-nov-2011-057-a.jpg

Lorgues-nov-2011-059-a.jpg

Toutes les communes riveraines de l'Argens doivent travailler ensemble à un vrai plan de prévention. A ce propos, on ne peut que regretter que le découpage administratif des communautés de communes ou d'agglomération ne regroupe pas les communes intéressées comme Lorgues et le Thoronet, par exemple. Ceci ne peut que compliquer les débats et les décisions à prendre.

 

De même, il faudra s'assurer que les installations collectives comme station d'épuration ou déchetterie soient moins vulnérables à l'avenir

 

Le bassin de décantation des eaux usées de Vignaubière semble bien être parti dans les flots de l'Argens

 

Vue-sur-Vignaubiere--1--a.jpgNos voies de communication (routes ou chemins) sont également très vulnérables et il ne sera peut-être pas possible de les mettre toutes "hors d'eau" en permanence. Il faudra alors accepter le coût des remises en état et se donner les moyens de les faire rapidement.


Le boulevard du Réal Calamar n'est pas encore refait, le gué des Pailles non plus et il faut d'ores et déjà envisager que le chemin des Mauniers au Pont d'Argens, par exemple, nécessitera quelques travaux...

 

Chemin-Mauniers-a.jpg

 

Rien de comparable avec le pont de Taradeau l'an passé (voir : 15 juin 2010 : Intempéries à Lorgues et en Dracénie )mais à l'échelle d'une petite commune, l'ensemble des travaux à financer commence à peser lourd, surtout en ces temps de restrictions budgétaires.

 

L'Etat aura-t-il ou se donnera-t-il encore les moyens d'aider les collectivités locales ? Il semblerait bien que nous devrons nous en passer de plus en plus et ne plus compter que sur nous-mêmes dans un avenir peut-être proche.

 

De même, une véritable réflexion doit s'engager à propos de l'agriculture et des risques que les producteurs sont capables d'assumer.

 

Vignes-aquatiques-Vignaubiere-2-a.jpg

 

Il est clair qu'il vaut mieux voir des vignes, des vergers, des prés ou des terres de maraîchage sous l'eau que des maisons habitées. Il faut toutefois que nous soyons conscients de l'impact financier que cela a sur la vie et l'avenir des exploitations agricoles concernées.

 

Maraicher-eau-a.jpg

 

Serre-eau-a.jpg

 

Si nous réservons les terres inondables à l'agriculture, pour préserver les zones d'habitation et d'activités diverses, quels moyens financiers sommes-nous prêts à allouer aux agriculteurs comme compensation aux dégâts subits et quels moyens techniques pouvons-nous leur apporter pour la remise en état de leur exploitation ?

 

C'est à un véritable choix que nous sommes confrontés : soit prévenir de futures inondations à grand renfort d'aménagements collectifs, soit garder les zones possiblement inondables pour des activités dont on saura qu'elles seront vulnérables et que nous serons capables de refinancer, soit geler les terrains concernés et en faire des zones conservatoires (soit, encore,un mixt de ces 3 solutions). De vrais débats en perspective dont nous ne pouvons plus nous exonérer! Ne serait-ce pas l'objet d'un PLU ?

 

Raskazé Vorony


Repost 0
Published by Veille Citoyenne Veille citoyenne - dans Environnement - développement durable
commenter cet article
6 novembre 2011 7 06 /11 /novembre /2011 23:33

L'Argens a quitté son lit et est monté de 11 à 12 m !

 

Selon les points de repère de divers riverains rencontrés, notamment aux Mauniers, l'Argens est monté de 11 à 12 mètres au-dessus de son niveau normal.

 

Les dégâts dans notre commune sont considérables, tant pour les riverains que pour certains agriculteurs qui auront, les uns et les autres, une fois encore beaucoup perdu.

 

Aujourd'hui, le moment n'était pas encore à l'évaluation chiffrée des dégâts mais bel et bien au sauvetage de personnes menacées. Nous avons cependant fait quelques photos qui serviront pour les dossiers à adresser aux assureurs.

 

Nous restons sans voix face aux intempéries qui ont ravagé notre commune moins d'un an et demi après d'autres terribles inondations, le 15 juin 2010.

 

Jugez-en par vous-même ! et ne vous offusquez pas de certaines légendes des photos qui vont suivre... Trop, c'est trop et parfois, il faut pouvoir tourner en dérision ce qui nous accable trop !

 

Pnt-d-Argens-a.jpg

L'Argens charrie tout un tas de saletés ... y compris le bois coupé pour l'hiver ... Pas raisonnable !

 

La-maison-du-lac-Vignaubiere--7--a.jpgLa maison du lac, à Vignaubière... et oui, il y a un lac à Vignaubière. C'est tout nouveau...


Maison-pieds-dans-eau-Les-Mauniers.jpg

Une maison les pieds dans l'eau aux Mauniers. Pas sûr que l'agence l'ait vendue comme telle... Mais qui pouvait prévoir ???

 

La-Martinette-reflets-a.jpg

Très beau reflet du Château de la Martinette dans l'eau... qui normalement est à plus de 500m. C'est quoi ce clocheton ? Quelle hauteur normalement ??? Nous reviendrons pour mesurer ...

 

Saint-Louis-a.jpgSaint Louis, c'est par là... Vous l'aurez compris, nous n'y sommes jamais arrivés ...

 

Pas-de-la-Vache--1--a.jpgUne vue extrordinaire : les prés du Pas de la Vache avec des airs de profond fjord norvégien. Foi de vieux et vrai vieux Lorguais, si on avait crû voir ça un jour ...

 

Et maintenant, la nouvelle spécialité lorguaise : les vignes aquatiques !

 

Vignes-aquatiques-les-Mauniers-a.jpg

Aux Mauniers


Vignes-aquatiques-Vignaubiere--8--a.jpgA Vignaubière


Vignes-aquatiques-Rocher-de-Madame.jpg

Au Rocher de Madame

Vignes-aquatiques-route-de-Carces-Mappe.jpg

Sur la route de Carcès,  à la hauteur de Mappe

 

Cabanon-rocher-de-madame.jpgMême ce brave vieux cabanon ce demande ce qui lui arrive !

 

Quant à la déchetterie de Lorgues, pas sûr que nous puissions y accéder de sitôt :

Dechetterie-de-Lorgues.jpgDommage, il semblerait que nous en ayons besoin rapidement ...


Voilà donc notre petit tour de Lorgues en suivant l'Argens dans de bien tristes circonstances.


Nul doute que la date du 6 novembre marquera les esprits et que, peut-être, les observations apportées par la commissaire-enquêtrice à l'occasion de la dernière modification du POS (voir : Le dernier conseil municipal de Lorgues : surréaliste !   ) sembleront moins "farfelues" à certains. S'offusquer de ce qu'elle demande un minimum de 15 m du cours de l'Argens pour accorder des permis de construire semble bien irresponsable, tout d'un coup. Encore eut-il fallu l'entendre et le comprendre ...

 

Raskazé Vorony

Repost 0
Published by Veille Citoyenne Veille citoyenne - dans Environnement - développement durable
commenter cet article
13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 05:47

Pas de gare SNCF mais des trains ... à l'occasion du Salon régional du Train

 

Une bonne idée mais ne comptez pas trop sur la SCNF pour vous y rendre.
La chose est théoriquement possible. Exemple : vous êtes Niçois et décidez d'aller le 22 octobre 2011 à ce salon qui vous passionne.

 

1er départ possible : 9.35 (jusque là, tout va bien). Durée du trajet :4 h 33. Prendre d'abord un TGV pour Aix puis un car de la gare TGV d'Aix jusqu'à Brignoles. Attente en correspondance : 30 mn. Un petit livre suffira. Arrivée à la gare routière de Brignoles : 14.08

Arrivée probable au salon du Train : 14.30 (en marchant vite...)

 

train-Nice-Brignoles-22-10-11detail.jpg

 

Retour en fin de visite : quitter le salon vers 17.15. Le car part à 17.35. A nouveau une correspondance à la gare TGV d'Aix (attente 1h 50 - prévoir un livre un peu plus gros). Arrivée à Nice : 23.25. Durée du voyage : 6 heures ...

 

Train-retour-Brignoles-Nice.jpg

 

Bilan : 10 heures 33 dans les transports en commun pour 2h45 passées sur place.

Et Nice n'est qu'à 130 km de Brignoles...

 

Peut-être serait-il temps de réflechir aux transports régionaux ? Ca tombe bien, c'est un des thèmes abordés à ce Salon du Train.

 

Salon-train-Brignoles.jpg

Nous faisons confiance aux organisateurs pour ne pas se focaliser exclusivement sur le TGV et la LGV...

 

Raskazé Vorony

Repost 0
Published by Veille Citoyenne Veille citoyenne - dans Environnement - développement durable
commenter cet article
8 octobre 2011 6 08 /10 /octobre /2011 16:35

Le Maire contre le mâchefer !

 

 Le Maire de Bagnols-en-Forêt, Michel Tosan, a osé !!!

 

Il a osé porter plainte contre le groupe Pizzorno après avoir détecté des dépôts illicites et polluants dans la décharge de Bagnols-en-Forêt. Entre autres, plus de 80 000 tonnes de mâchefer issus du centre d'incinération d'Antibes arrivées là "contrevenant aux limites fixées par l'arrêté préfectoral d'exploitation du site quant à la nature et à la provenance géographique des déchets autorisés à y être déversés" selon l'Agence France Presse.

 

Le Canard Enchaîné du 27 juillet 2011 dans son article "Le roi des poubelles du Var planquait ses déchets sous des ordures" estimait à 25 millions d'€uros le montant de la fraude qui aurait ainsi consisté à ne pas faire détruire ou stocker les déchets polluants dans des centres de retraitement et d'enfouissement appropriés.

 

C'est donc suite à la plainte déposée par M. Tosan, Maire de Bagnols-en-Forêt, que le Groupe Pizzorno s'est retrouvé devant le Tribunal de Draguignan le 6 octobre dernier.

Pizzorno-devant-tribunal-Draguignan-3.jpg

 

Monsieur Francis Pizzorno est lui-même convoqué devant ce même tribunal le 29 mars 2012.

 

Pizzorno-devant-tribunal-Draguignan-12.jpg

Pizzorno devant le Palais de Justice ... S'agit-il d'un éboueur facétieux ? Ou du véhicule de fonction de M. Pizzorno ?

Nous n'avons pu nous empêcher de vous montrer ces clichés tout à fait dans le ton de ce qui nous préoccupe ici...

 

Raskazé Vorony

Repost 0
Published by Veille Citoyenne Veille citoyenne - dans Environnement - développement durable
commenter cet article
12 septembre 2011 1 12 /09 /septembre /2011 13:41

Une explosion a eu lieu ce matin (1 mort et 3 bessés) au centre nucléaire de Marcoule.


Des risques de fuites d'éléments radioactifs sont possibles.

 

Nous attendons plus d'informations.

Un périmètre de sécurité a été constitué autour du centre.
Vérifiez les informations avant de prendre l'autoroute A7.

 

BG

 

Mise à jour le 12 09 11 à 22.00 :

Pas de rejets radio actifs, contrairement aux premières craintes des pompiers.

Il s'agit d'un accident industriel, grave, mais pas d'un accident nucléaire, chez un sous traitant d'EDF. 

Une personne a été tuée sur le coup, une autre grièvement brûlée et 3 autres plus légèrement blessées.

 

BG

Repost 0
Published by Veille Citoyenne Veille citoyenne - dans Environnement - développement durable
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Lorgues, une veille citoyenne
  • Le blog de Lorgues, une veille citoyenne
  • : Drôle d'ambiance à Lorgues ! Tous les sujets d'étonnements au fur et à mesure qu'ils apparaissent. Et un gros dossier "Gaz de Schiste" ainsi que des articles sur Fukushima et ses implications
  • Contact

L'auteur de ce blog

Le pseudo "Raskazé Vorony" est utilisé par l'auteur de ce blog pour des informations strictement locales.

Les articles de portée plus générales, comme ceux sur les Gaz de Schiste par exemple, sont signés du vrai nom de l'auteur "Brigitte Grivet".

Pour bien faire, peut-être aurait-il fallu créer deux blogs au lieu d'un seul ?

Mais avez-vous déjà géré un blog sans être un vrai pro de l'internet ? Essayez et vous verrez le temps qu'il faut y consacrer ! Alors 2 blogs... ?

 

Brigitte Grivet, alias Raskazé Vorony

 

Voir aussi dans la rubrique "A propos de ce blog" :

Un pétard bien mouillé !

 

Recherche

Fukushima, un enjeu majeur

Pour retrouver tous nos articles évoquant ce sujet majeur, juste taper "Fukushima" dans la section "recherche". Ils apparaîtront mais pas forcément par ordre chronologique. A vous de voir !

Archives

Claude Alemagna, le Canard Lorguais

Retrouvez tous nos articles sur le Premier Magistrat de la commune ! Soit dans les catégories d'articles, soit en tapant son nom, soit en cherchant les articles sur le "maire de Lorgues". Bonne lecture !

Warning !

En cas d'absence de votre blogueuse préférée (LOL !), il se pourrait que "Lorgues, veille citoyenne" s'assoupisse mais aussi que d'autres webmestres tout à fait autorisés publient dans la même ligne informative, parfois ironique mais toujours respectueuse de la vie privée des personnes même publiques