Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 septembre 2011 6 03 /09 /septembre /2011 13:48

Voici le texte de la "Déclaration de Lézan" 

 

Texte écrit lors un travail collectif et citoyen

 

durant les rencontres de Lézan dans le Gard  les 26, 27 et 28 Août 2011.

Voir nos articles : Lézan - convergences pour une transition énergétique

et : Lézan : les gaz de schiste nous mènent loin ...

 

Declaration-de-Lezan-page-1.jpg

Declaration-de-Lezan-page-2.jpg

 

Ce texte fait référence à l'accord des peuples de Cochabamba. Pour voir le texte de cette déclaration : http://www.cadtm.org/Declaration-finale-de-Cochabamba

 

Il n'y a pas qu'en Europe que les peuples demandent plus de démocratie et un respect des droits fondamentaux (inscrits par ailleurs dans notre Constitution ...)

 

Brigitte Grivet

Repost 0
Published by Veille Citoyenne Veille citoyenne - dans Environnement - développement durable
commenter cet article
23 août 2011 2 23 /08 /août /2011 05:29

 

Les rencontres de Lézan : Convergence citoyenne pour une transition énergétique 

"Energies pour la planète"

 

Les premières du genre !!! Ces rencontres sont nées d'une volonté des collectifs citoyens anti-gaz de schiste d'aller plus loin dans leur reflexion. Il n'y a pas de tête d'affiche, pas de "people" politique ou autre annoncé...

 

 

Lezan-affiche.jpg

Les organisateurs sont des gens "normaux", bénévoles, avec leurs convictions, leur énergie et leur imagination.

 

Il y aura probablement des surprises dans le mode d'expression et dans les idées avancées, des informations intéressantes sur ce qui se fait ailleurs et que nos "élites" ne connaissent pas ou à peine. Il y aura aussi certainement de vraies compétences à entendre et à repérer pour l'avenir.

 

Mais peut-être ausi que ce sera un flop ! Le meilleur moyen de le savoir est d'y participer et de vous rendre compte de cette expérience originale, hors du commun et qui se rapproche plus de l'agora antique que du débat télévisé formaté et insipide. Avec tous les risques inhérents à ce type de manifestation...

 

Donc, c'est à Lézan, dans le Gard les 26,27 et 28 août 2011. C'est ouvert à tous.

 

Le vendredi, "journée de formation ouverte" (un concept intéressant...) sera plus consacré aux gaz de schiste.


Le samedi, jour de la "convergence citoyenne pour une convergence énergétique", verra des tables rondes et des ateliers autour des divers types d'énergies actuels et futurs.


Le dimanche sera le jour des bilans : retours sur les tables rondes précédentes et pistes pour la transition énergétique, puis l'après-midi, réunion des collectifs Gaz de schiste en coordination nationale

 

A suivre donc ...

 

Brigitte Grivet

 

Repost 0
Published by Veille Citoyenne Veille citoyenne - dans Environnement - développement durable
commenter cet article
22 juillet 2011 5 22 /07 /juillet /2011 07:14

Sur le site "Europétrole, le portail de l'industrie du pétrole, du gaz et de l'énergie"

 

Un sondage est en cours : Quelle est votre position sur l'exploitation du gaz de schiste en France ?

 

3 réponses sont proposées :


L'exploitation doit être permise

La prospection et l'exploitation doivent être interdites

La prospection doit être autorisée pour connaître la présence ou non de gaz

 

Et très étonnamment, sur un site peu suspect de sympathie pour les "anti-gaz de schiste", la 2ème proposition arrive ce matin en tête et de très loin : plus de 67 % !

 

Sondage-Europetrole-22-07-11-a-07.25.jpg

 

Egalement très intéressant : le résultat d'un sondage précédent (publié en mai 2009) portant sur l'utilisation que Total devrait faire de ses profits financiers :

 

Les résultats sont les suivants:


- Recherche pétrolière dans le monde: 22,6%

- Investissements en France dans le raffinage et la distribution: 11,2%

- Participation au plan de relance par une taxe: 8,8%

- Réorientation des investissements en faveur des énergies renouvelables: 48,8%

- Investissement dans l’énergie nucléaire en France: 8,6%

 

Ces sondages n'ont aucune autre valeur que celle de thermomètre d'une opinion à un moment donné mais les résultats, à 2 ans d'écart de ces 2 sondages portant sur 2 thèmes différents, sont intéressants en ce qu'ils montrent un souhait de tourner la page des énergies fossiles et de passer à un autre mode de production d'énergie ou tout au moins d'en tenter l'expérience.

 

Remarquons au passage le très faible engouement pour l'énergie nucléaire : moins de 10 % de personnes pensent que Total devrait y investir ses profits financiers ... (et ceci, bien avant Fukushima !) et cette proposition obtient le plus faible nombre de réponses positives !

 

La juxtaposition de ces sondages indique bien une opinion qui diverge radicalement de ce que l'on nous propose communément, tant au plan politique qu'au plan industriel.

 

Il serait plus que temps pour nos gouvernants et capitaines d'industrie d'en tenir compte

 

Brigitte Grivet

 

Le site Europetrole et le sondage en cours en bas de la page à droite : http://www.euro-petrole.com/ac_01_index.php

Le résultat du sondage sur l'utilisation des profits de Total dans le blog du site : http://www.euro-petrole.com/blog/?p=19


Repost 0
Published by Veille Citoyenne Veille citoyenne - dans Environnement - développement durable
commenter cet article
20 juillet 2011 3 20 /07 /juillet /2011 13:25

Pour un droit de polluer sans entrave !

 

Tortue HermannL'arrêté du 12 juillet 2011 publié par décret de NKM le 13 juillet 2011 limite drastiquement l'intervention citoyenne dans la protection de l'environnement... Un comble pour cette "marraine" du Grenelle de l'Environnement qui se voulait un modèle de la liberté d'expression.

 

Il est prévu par l'article de loi L141-1 du code de l'environnement que :

Lorsqu'elles exercent leurs activités depuis au moins trois ans, les associations régulièrement déclarées et exerçant leurs activités statutaires dans le domaine de la protection de la nature et de la gestion de la faune sauvage, de l'amélioration du cadre de vie, de la protection de l'eau, de l'air, des sols, des sites et paysages, de l'urbanisme, ou ayant pour objet la lutte contre les pollutions et les nuisances et, d'une manière générale, oeuvrant principalement pour la protection de l'environnement, peuvent faire l'objet d'un agrément motivé de l'autorité administrative....

 

Ces associations sont dites "associations agréées de protection de l'environnement"....

 

Ces associations sont parfois locales, parfois très spécialisées et dites "d'experts".

Elles font bien souvent un travail remarquable de recherche, d'observation sur le terrain ou d'analyses scientifiques. Sur des sujets pointus, ce sont bien souvent des membres de ces associations qui se révèlent de véritables lanceurs d'alerte avant que, parfois, l'opinion publique puisse prendre la mesure de leurs dires et arguments et bien souvent à l'occasion d'un procès dans lesquelles ces associations se portent partie civile.

 

C'en était visiblement trop pour ce gouvernement !

 

Dans un souci de limiter la représentativité des associations et fondations, il a décidé que :

(décret paru au JORF du 13 juillet 2011, page 12 154)


Article 1

Une association agréée dans le cadre national au titre de l'article L. 141-1 du code de l'environnement souhaitant prendre part au débat sur l'environnement se déroulant au sein de certaines instances consultatives nationales satisfait la condition visée au 1° de l'article R. 141-21 du code de l'environnement lorsqu'elle justifie, pour l'exercice précédant la date de dépôt de la demande, d'un nombre de membres à jour de leur cotisation supérieur à 2 000. Ces membres doivent être domiciliés dans au moins six régions, dont aucune ne peut regrouper plus de la moitié du nombre total des membres.

 

Article 2

Une fondation reconnue d'utilité publique souhaitant prendre part au débat sur l'environnement se déroulant au sein de certaines instances consultatives nationales remplit la condition visée au 1° de l'article R. 141-21 du code de l'environnement lorsqu'elle justifie, pour l'exercice précédant la date de dépôt de la demande, d'un nombre de donateurs supérieur à 5 000 et qu'elle exerce une activité effective sur plus de la moitié des régions.

 

Il est clair que des associations d'experts comme CRIIRAD, CRIIGEN, Réseau Santé Environnement ou Inf'OGMpar exemple ne comptent pas 2000 membres domiciliés dans 6 régions...

 

La conséquence prévisible également de cette nouvelle disposition sera que, non reconnues comme "associations agréées de protection de l'environnement", des associations locales ne seront plus reconnues comme interlocuteurs possibles ; les préfets auront tout loisir de soutenir qu'elles ne remplissent pas les conditions nécessaires.

 

Une association de la protection des Calanques de Cassis, par exemple, devra pour être entendue avoir plus de 2000 membres à jour de leur cotisation domiciliés dans au moins 6 régions et la région PACA ne pourra pas regrouper plus de la moitié du nombre total des membres.


Comment faire ? Devra-t-elle lier son sort à une association de la protection des Dombes en Rhône-Alpes, une association de la protection du Marais Poitevin en Poitou-Charentes, une association de la protection de l'estuaire de la Seine en Normandie, une association de la protection des fonds sous-marins de Guadeloupe etc ...  pour former une super-association de la protection des eaux ?

Voilier-Guadeloupe.jpg

 

Une association de défense de la Tortue des Maures devrait ainsi se regrouper avec d'autres associations de protection d'espèces régionales.


Passé l'accablement de ce nouveau mauvais coup porté à l'expression citoyenne, les perspectives de réponse à cet arrêté sont finalement intéressantes et risqueraient bien de surprendre nos gouvernants ! Et comme de plus, il n'est nulle part mentionné que les régions doivent être françaises, nous pourrions envisager des alliances avec des associations d'autres régions européennes.

 

Madame la Ministre de l'Environnement, gare à vous. Imaginez un instant que nos petites affaires hexagonales passent les frontières, ce n'est peut-être pas le genre de publicité que vous auriez souhaitée...

 

Brigitte Grivet

Repost 0
Published by Veille Citoyenne Veille citoyenne - dans Environnement - développement durable
commenter cet article
5 juillet 2011 2 05 /07 /juillet /2011 05:19

Non, on n'est pas passé à côté d'un "tchernobyl" à la japonaise !

 

C'était une émission de C dans l'air du 20 juillet 2007 :

 

http://www.dailymotion.com/video/xhx097_stephane-lhomme-a-c-dans-l-air-prevision-du-risque-nucleaire-au-japon-fukushima-versus-experts-1_news link

 

Stéphane LHOMME a le culot de prétendre que si l'épicentre du séisme avait été plus proche de la centrale, on aurait connu un "Tchernobyl" à la japonaise ! Ajoutons qu'il pointe du doigt la vulnérabilité des systèmes de refroidissement (et oui, déjà en 2007 !)

 

Réponses des experts en énergie nucléaire : Non, formellement non, on n'est pas passé à côté d'un tchernobyl à la japonaise.

 

On connaît la suite !

 

Nous aimerions avoir le point de vue, aujourd'hui, de Monsieur Bernard BIGOT, à l'époque commissaire au Commissariat à l'Energie Atomique (CEA) et de Monsieur Francis SORIN, à l'époque directeur du pôle "Information" de la Société Française de l'Energie Nucléaire (SFEN).

 

Mais peut-être qu'ils essayeraient de nous convaincre qu'il ne s'est rien passé de grave à Fukushima ?

 

Non, Monsieur SORIN, sur France 24 en mars 2011, nous dit qu'il ne va pas jusqu'à parler de cafouillage dans l'information délivrée par Tepco mais que le Gouvernement japonais, comme Tepco doivent prendre garde à ne pas diffuser d'informations qui pourraient effrayer la population...

 

http://www.france24.com/fr/20110329-japon-seisme-centrale-nucleaire-fukushima : link

 

Est-il irrémédiablement optimiste ou pratique-t-il à merveille la langue de bois nucléocrate internationale ?

 

Et quand va-t-on nous parler de Los Alamos, de Fort Calhoun (ou même de Cooper, autre centrale située en aval de Fort Calhoun sur le Missouri) ?

Voir : Nucléaire et bouts de ficelle !

 

Brigitte Grivet

 

Repost 0
Published by Veille Citoyenne Veille citoyenne - dans Environnement - développement durable
commenter cet article
3 juillet 2011 7 03 /07 /juillet /2011 21:33

Fessenheim, Fukushima ou Fort Calhoun :   le système D à la rescousse

 

L'industrie nucléaire est hyper-technologique et est le fait de spécialistes performants

 

Voilà ce que l'on nous a asséné pendant des années et qui a longtemps rassuré bon nombre d'entre nous

 

Mais l'image du nucléaire s'est bien ternie ces derniers temps !

 

Déjà en 2003, le système de refroidissement mis en place à Fessenheim lors de la canicule nous avait quelque peu secoués. Comment imaginer un refroidissement efficace de murs de béton épais de 80 cm avec ces pipis de chats dérisoires ?

 Fessenheim-refroidissement-2003.jpg

C'est une technique employée par des vignerons pour empêcher des cuves de vins de monter trop en température lors de la fermentation des moûts mais... le résultat est incertain et l'enjeu n'est pas vraiment le même !

 

Concernant Fukushima, cela se passe de commentaires !

          Fukushima-pompier-lutte.jpg              Fukushima-lutte-contre-chaud.jpg

Des refroidissements à l'eau de mer, des barges pour stocker les eaux usées et radioactives que l'on peut récupérer, les autres partant où elles peuvent, 3 jours pour colmater des brèches, d'abord avec du béton puis avec des colles isomères etc ... Un système D qui en d'autres occasions nous aurait amusés

 

Et voilà que maintenant c'est à Fort Calhoun (Nebraska), aux USA, autre pays dit développé, que l'on s'ingénie à éviter le pire avec les moyens du bord !

 

Depuis un mois, le Missouri est en crue. On a commencé par entourer la centrale avec un boudin gonflable et des sacs de sable ...


Fort-Cahloun-protection-sable.jpg

 

Le problème est que le boudin gonflable ... s'est dégonflé !

Fort-Calhoun-avec-et-sans-protection.jpg

 

Et comble de malchance, cette belle centrale nucléaire est également devenue en 2006 un lieu de stockage de combustible usé et radioactif comme il se doit.


Fort-Calhoun-combustible-use.jpg

 

Heureusement que jamais des terroristes n'ont pensé à attaquer les Etats-Unis par la voie des airs ...

Par contre, le fleuve continue à monter. Les prévisionnistes ne peuvent pas dire exactement jusqu'à quelle hauteur ; l'hypothèse haute serait plus qu'ennuyeuse car alors les stocks de combustible usé auraient les pieds dans l'eau et il paraît qu'ils ne sont pas très étanches ...

 

On va peut-être expérimenter le scotch cette fois-ci. Ou alors le ciment prise rapide...


Fort Calhoun inondé

 

Et à Fukushima, qu'est-ce que l'on va faire de tous ces déchets ?


Fukushima

 

Quelqu'un a une idée ?

 

Brigitte Grivet

 

A lire cet article (avec une vidéo de Fort Calhoun) : link

On nous y parle aussi du plus grand centre de recherche nucléaire américain, celui de Los Alamos, menacé par les flammes...  Là, on envisageait cette semaine de vaporiser de la mousse synthétique sur les milliers de barils stockés sous une tente en plastique contenant les déchets radioactifs (gants, vêtements ou outils usagés) si les flammes les menaçaient de trop près ! En espérant qu'ils n'aient pas explosé ou fondu auparavant sous la chaleur...

Los-Alamos-tente-stockage.jpg

Pas belle la technologie nucléaire ?

Repost 0
Published by Veille Citoyenne Veille citoyenne - dans Environnement - développement durable
commenter cet article
3 juillet 2011 7 03 /07 /juillet /2011 06:42

Y a-t-il un lien entre des fracturations hydrauliques et la pollution de la nappe phréatique à Foix ?

 

La question mérite d'être étudiée mais ...

 

Aucune relation  entre les fracturations hydrauliques et la pollution de la nappe phréatique de Foix n'a été démontrée jusqu'à présent, mais sans que d'étude n'ait encore été menée.

Voir notre article précédent :  Quand une commune voit sa nappe phréatique polluée

 

Ceci dit, l'on ignore toujours d'où vient la pollution de la nappe phréatique de Foix par du tétrachloroéthylène. Les analyses semblent montrer un produit pur, ce qui est logique puisqu'il se trouve en eau souterraine.

En eau de surface, il se volatilise rapidement  (quelques jours). A l'air, il se dégrade en d'autres produits.

 

Le mode de contamination peut se produire


soit par le sol : le tétrachloroéthylène est peu retenu par le sol et migre facilement vers les eaux souterraines

soit directement dans l'eau souterraine.

 

 

Pourquoi évoquer la piste « Gaz de Schiste » ?


1. Tout d’abord parce que le permis de Foix, attribué en 2006 à Encana, est le seul en France ayant donné lieu à des fracturations hydrauliques (le seul à notre connaissance du moins)

Celles-ci ont eu lieu à Mérigon en Ariège, au nord de Saint Girons, et à Franquevielle en Haute Garonne, au nord-ouest de Saint Girons, en 2007 ou 2008.

D’autres hydro-fracturations étaient prévues dans les communes du Mas d’Azil et à Proupiary. Ont-elles été réalisées ? L’entreprise Encana a-t-elle respecté le « moratoire » du gouvernement français. On l’espère.

 

2. Le tétrachloroéthylène est un des produits recensés dans la liste des produits utilisés par les foreurs aux Etas-Unis pour les fracturations hydrauliques

 

3. La géologie de l’Ariège est très particulière avec un ensemble calcaire façonné par les eaux depuis des millions d’années et qui a créé des systèmes complexes riches en grottes et en rivières souterraines. 


Karst-coupe.jpg

(Ce shéma emprunté à Géowiki montre la complexité des systèmes karstiques !)

 

Les touristes le savent bien qui chaque année visitent en grand nombre la fameuse grotte …du Mas d’Azil et parcourent la rivière souterraine de Labouiche à quelques kilomètres seulement de Foix. (Voir le site "Ariège-Pyrénées" : link )

 

Il s’agit d’un ensemble karstique encore mal connu des géologues et qui comme les systèmes karstiques de Provence met probablement en relation des masses d’eaux souterraines sans que l’on sache très bien comment, avec des circulations d’eau mal ou pas connues pour le moment.

Communes-karstiques-Midi-Pyrenees.jpg 

Les spéléologues connaissent bien cette particularité régionale. Merci à eux pour cette carte tirée de leur

site www.pollution-karst.com

 

4. L’étendue de la nappe aquifère dite de Foix cartographiée par le BRGM semble bien englober une des zones de fracturation hydraulique connues, celle de Mérigon (ainsi que la zone prévue au Mas d'Azil pour de futurs forages).


Aquifere-de-Foix.jpg

Il aurait donc suffi qu’une pollution de la nappe sur un des points de forage ait eu lieu pour que l’on constate des « résurgences » du polluant à des kilomètres du point initial.

 

En conclusion, il est indispensable de rechercher de manière exhaustive le point de contamination initiale, sans exclure les points de forages hydrauliques, ne serait-ce que pour pouvoir, le cas échéant, les mettre hors de cause.

 

Brigitte Grivet

Repost 0
Published by Veille Citoyenne Veille citoyenne - dans Environnement - développement durable
commenter cet article
3 juillet 2011 7 03 /07 /juillet /2011 06:35

Eau polluée et imbuvable à Foix - Ariège

 

Du Tétrachloroéthylène dans la nappe phréatique :

 

Un contrôle de qualité de l’eau routinier et d’ordinaire sans surprise a montré une pollution de l’eau par du tétrachloroéthylène (appelé aussi perchloroéthylène) à des doses élevées, rendant l’eau impropre à la consommation.

 

Les limites de potabilité fixées par l'OMS concernant le tétrachloroéthylène  sont de 40 micro.g/l. A Foix, on compte entre 150 et 200 micro.g/l, sans baisse depuis un mois : Une pollution constatée stable et devant durer dans le temps. Ce produit est considéré comme cancérigène et pouvant entraîner des troubles rénaux, hépatiques et neurologiques.

 

Que faire ?


Le maire de Foix a en toute transparence informé la population fuxéenne et interdit de consommer l’eau du robinet polluée. Les habitants doivent donc s’approvisionner en eau en bouteilles. Une réduction de leur facture d’eau leur sera consentie.

Foix est alimentée à 80 % par cette eau du forage de l’Ayroule,  eau issue de la nappe phréatique. Voici que l’on peut lire sur le site de la mairie de Foix :


Les sources d’approvisionnement en eau :

L’eau distribuée aux habitants de Foix provient de deux sources d’approvisionnement : L’Ayroule et le Prat d’Albis. L’eau provenant de l’Ayroule est pompée dans un puits alimenté par une nappe, cette eau est donc filtrée naturellement. L’eau du Prat d’Albis est une eau de source, elle provient du ruissellement de trente-deux sources.


Et voilà que cette eau naturellement filtrée  est polluée. Renseignements pris aux USA où l’on a plus l’habitude de ce type de situation, on envisage de la dépolluer par filtration sur du charbon actif. Une usine provisoire de traitement de l’eau devrait être installée après appel d’offre fait aux entreprises. Véolia et La Lyonnaise des Eaux sont sur les rangs.

 

Coût prévu pour la commune : 25 000 € par mois, pour dépolluer les 2500 m3 par jour dont Foix a besoin.

 

D’où vient cette pollution ?

 

Pour le moment, il n’y a aucune réponse. Le tétrachloroéthylène est un solvant traditionnellement utilisé dans le nettoyage des vêtements et pour dégraisser les métaux.


Naturellement, il n’a pas échappé non plus aux opposants au gaz de schiste que l’on trouvait aussi ce tétrachloroéthylène dans la liste des produits utilisés pour la fracturation hydraulique.


Permis de Foix :


Le permis de Foix a été discrètement attribué à Encana en 2006 et a donné lieu en 2007 à des forages d’exploration par fracturation hydraulique (les seuls connus à ce jour en France). Pour l’instant, les recherches de la pollution de la nappe phréatique de Foix ne portent pas sur ces forages mais des investigations plus poussées doivent être entreprises avec des analyses d’eau sur d’autres sites et dans d’autres communes.

 

Il ne serait pas illogique de vérifier auprès d'Encana quels produits cette société a utilisé lors de ses fracturations hydrauliques. Voir notre article suivant :  Gaz de schiste : permis de Foix et pollution des eaux ?

 

En attendant, le maire de Foix a déposé plainte contre X. Il est à souhaiter que l'on trouve rapidement le responsable de cette pollution et que pour une fois le payeur ne soit pas le pollué !

 

Brigitte Grivet


 

 

Repost 0
Published by Veille Citoyenne Veille citoyenne - dans Environnement - développement durable
commenter cet article
23 juin 2011 4 23 /06 /juin /2011 05:00

Le Conseil Municipal devrait se prononcer avant le 22 juillet 2012

 

Or nous n'avons pas pu aborder le sujet au dernier conseil municipal, le maire ayant refusé de nous laisser la parole avant de lever la séance. Dommage ...

 

Il s'agit de la redéfinition de la Communauté d'Agglomération Dracénoise envisagée par le Préfet du Var.


Dans le cadre de la réforme des collectivités territoriales, le préfet du Var a exposé son projet de Schéma Départemental de Coopération Intercommunale (SDCI) pour notre département le 22 avril dernier.


Voici, pour mémoire, la carte des collectivités territoriales existantes en 2011 dans le Var, telles que montrées dans le très bon article du Var Matin du 23 avril 2011 :Interco-actuelles-Var-Matin.jpg

 

Voici le projet préfectoral pour 2012 :

 

Interco-Var-prefet-projet.jpg

On passerait de 3 communautés d'agglomération et 12 communautés de communes à 6 intercommunalités dont une, Toulon-Provence-Méditerranée, regrouperait plus de 500 000 habitants et pourrait de ce fait devenir "Métropole" au risque de complètement déséquilibrer le développement économique départemental, les autres "interco" ne se distribuant plus que des miettes des dotations, subventions et allocations allouées par l'état.

 

Au niveau de la Dracénie, 4 remarques immédiates s'imposent à nous :


-Nous serons, dans notre zone du Var, isolés des 3 métropoles qui nous intéressent (Aix-Marseille, Nice et Toulon)


- L'intégration dans la CAD de la communauté de communes actuelle "Artuby-Verdon" et de 13 communes "isolées"du nord du département ne nous donnera aucune ouverture à un des attraits économiques régionaux actuels :

                    -La mer

                    -Sophia-Antipolis

                    -La zone de Brignoles

                    -ou ITER (d'un intérêt contestable par ailleurs ...)


- Canjuers isole les communes nord-est (Comps, La Martre, Montmeyan, La Roque d'Esclapon Trigance etc...) du reste de la communauté. Pas facile de créer des liens das ces conditions !


-La zone couverte est grande et de faible densité de population (109 000 habitants pour les 38 communes). Il serait intéressant de calculer le revenu moyen par parsonne et par km². Mieux ou moins bien que la Creuse, réputée le département le plus pauvre de France ?


Cette future intercommunalité, si elle doit rester telle quelle, part avec de gros handicaps. Certains pourraient être tournés en avantage mais nécessiteront une vision radicalement différente de ce qu'est le développement économique. Un vrai challenge pour des citoyens qui devront apporter de idées qui pour le moment font cruellement défaut aux politiques de tous bord, pour un modèle de développement alternatif. Il faudra beaucoup d'imagination.

 

Ceci n'aurait-il pas mérité un débat en conseil municipal ?

 

D'autant que si celui-ci n'a pas lieu avant le 22 juillet, son consentement sera réputé acquis d'office ! Super démocratie !!!

 

SDCI-elaboration-dates.jpg

Raskazé Vorony

Repost 0
Published by Veille Citoyenne Veille citoyenne - dans Environnement - développement durable
commenter cet article
17 juin 2011 5 17 /06 /juin /2011 12:10

La Carrière des Brunettes : un caillou dans la chaussure du Préfet du Var ?

 

Ce dossier est décidement plus compliqué qu'il n'y paraît.

Une demande faite par un entrepreneur, une enquête publique réalisée dans les délais et une réponse de la préfecture prévue d'abord pour le 20 décembre 2010, reportée au 20 mai 2011 et maintenant au 20 décembre 2011.

 

La procédure concernant la demande d'autorisation d'exploitation d'une carrière lieu-dit "les Brunettes" à LORGUES, est en cours.

Le délai d'instruction a été prorogé, par arrêté préfectoral du 9 mai 2011,de 6 mois à compter du 20 mai 2011. La DREAL examine les résultats de l'enquête publique qui a eu lieu du 21 juin  au 23 juillet 2010. Ce service établira ensuite un rapport qui sera présenté devant la commission départementale de la nature(formation carrères)à une date non encore fixée.

Ce n'est qu'alors que pourra intervenir, après avis de cette instance, la décision du préfet.

 

Combien de fois un préfet peut-il reporter sa décision ?

 

Raskazé Vorony

 

Voir aussi :

La carrière des Brunettes : jour J - 8 ?

La Carrière des Brunettes à Lorgues : le dossier interdit


Repost 0
Published by Veille Citoyenne Veille citoyenne - dans Environnement - développement durable
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Lorgues, une veille citoyenne
  • Le blog de Lorgues, une veille citoyenne
  • : Drôle d'ambiance à Lorgues ! Tous les sujets d'étonnements au fur et à mesure qu'ils apparaissent. Et un gros dossier "Gaz de Schiste" ainsi que des articles sur Fukushima et ses implications
  • Contact

L'auteur de ce blog

Le pseudo "Raskazé Vorony" est utilisé par l'auteur de ce blog pour des informations strictement locales.

Les articles de portée plus générales, comme ceux sur les Gaz de Schiste par exemple, sont signés du vrai nom de l'auteur "Brigitte Grivet".

Pour bien faire, peut-être aurait-il fallu créer deux blogs au lieu d'un seul ?

Mais avez-vous déjà géré un blog sans être un vrai pro de l'internet ? Essayez et vous verrez le temps qu'il faut y consacrer ! Alors 2 blogs... ?

 

Brigitte Grivet, alias Raskazé Vorony

 

Voir aussi dans la rubrique "A propos de ce blog" :

Un pétard bien mouillé !

 

Recherche

Fukushima, un enjeu majeur

Pour retrouver tous nos articles évoquant ce sujet majeur, juste taper "Fukushima" dans la section "recherche". Ils apparaîtront mais pas forcément par ordre chronologique. A vous de voir !

Archives

Claude Alemagna, le Canard Lorguais

Retrouvez tous nos articles sur le Premier Magistrat de la commune ! Soit dans les catégories d'articles, soit en tapant son nom, soit en cherchant les articles sur le "maire de Lorgues". Bonne lecture !

Warning !

En cas d'absence de votre blogueuse préférée (LOL !), il se pourrait que "Lorgues, veille citoyenne" s'assoupisse mais aussi que d'autres webmestres tout à fait autorisés publient dans la même ligne informative, parfois ironique mais toujours respectueuse de la vie privée des personnes même publiques