Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 juin 2010 6 19 /06 /juin /2010 06:54

15 juin 2010 : c’est toute la Communauté d’Agglomération Dracénoise qui a souffert.

Retour-208.jpgDe Lorgues à Figanières ou du Muy à  Flayosc, en passant par Trans et Draguignan, c’est toute la CAD qui a subi de plein fouet les effets désastreux des énormes pluies qui nous ont submergés le 15 juin.

Ce sentiment d’appartenance à une collectivité que les instances politiques et administratives ne parvenaient qu’à grand peine à imposer, la pluie du 15 juin 2010 l’aura réussi en quelques heures ! Nous voici donc unis pour le meilleur et pour le pire, le pire s’étant hélas produit mardi dernier.


Et maintenant ? L’heure du bilan humain, économique et environnemental va bientôt sonner. Bilan très lourd en terme de vies humaines, puisque l’on déplore malheureusement 20 morts et une dizaine de disparus. C’est énorme pour nos 100 000 habitants !

Sur le plan économique, il va falloir compter des millions d’€uros de travaux, remises en état etc … Sans parler des entreprises ou exploitations agricoles qui risquent de se trouver en difficultés financières si les réparations à effectuer sont trop lourdes ou si elles subissent une perte d’activité trop importante. Chose aggravante, ce sinistre se produit à la veille de la saison touristique, poumon économique indispensable dans notre région.Retour-145.jpg

Quant à l’environnement, quels sont les dommages à attendre ? Pollution des eaux, ruines des berges de rivières, affaissements de terrains, éboulements de restanques, mise à mal des stations d’épuration etc… La liste n’est probablement pas exhaustive !

Il faudra aussi tirer les conclusions de ce qui s’est passé pour les futurs investissements des communes, ne rien oublier, ne rien négliger même si l’épisode pluvieux que nous avons subi est du domaine de l’exceptionnel. Mais maintenant, nous savons qu’il peut exister et risque de se reproduire

 

Raskazé Vorony

Repost 0
Published by Veille Citoyenne Veille citoyenne - dans Environnement - développement durable
commenter cet article
6 juin 2010 7 06 /06 /juin /2010 03:06

DEUX  PIGEONNIERS URBAINS CONTRACEPTIFS

 

 

Pigeonnier (2)Nous pouvons voir nos 2 pigeonniers urbains contraceptifs en entrées de ville, fournis par la société SOGEPI-SERVIBOIS.  Les pigeonniers prêts à être installés sont devenus de véritables mobiliers urbains et leur forme en est très peu provençale. 

 

Mais SERVIBOIS est installé dans la Sarthe ; la SREP, autre fournisseur des collectivités locales, est basée en Mayenne. Ceci explique probablement cela.

Nous avons compris que la commune avait acheté ces 2 pigeonniers (100 000 € ont été provisionnés dans ce but. Ils coûtaient environ 20 000 € HT pièce en 2008 chez Servibois et 16 000 € HT pièce chez la SREP. Va-t-on en installer 2 autres ?)

 

Mais qui va s’occuper de leur entretien, l’alimentation des pigeons, le nettoyage, la stérilisation des œufs etc … ?

 

C’est ainsi que la SREP préconise un contrat de location et une maintenance plutôt qu’un achat ferme, s’engageant ainsi à un résultat tangible. Nous pensons donc qu’une formation adéquate ait été dispensée aux employés municipaux qui en auront la charge, sans quoi la dépense aura été faite en pure perte.

 

Et tant qu’à installer des pigeonniers, s’il n’y a pas de contrat de maintenance,  n’aurait-on pu imaginer une construction plus « provençale » par un artisan local ?

 

Enfin, l’idée n’est pas mauvaise en soi. Souhaitons juste que les emplacements et les orientations aient été bien choisis et que l’application sera à la hauteur des espérances car la chose n’est pas si aisée qu’il y paraît. Et si c’est le cas, ce que nous souhaitons ardemment, ces pigeonniers pourront même devenir des sujets d’observations et d’études ornithologiques facilement accessibles aux enfants des écoles

 

Raskazé Vorony

Repost 0
Published by Veille Citoyenne Veille citoyenne - dans Environnement - développement durable
commenter cet article
7 mai 2010 5 07 /05 /mai /2010 00:33

COMMERCE EQUITABLE et CIRCUIT COURT


 En complément de nos articles précédents :
Environnement - développement durable ENVIRONNEMENT – ET A LORGUES ? 1

et ENVIRONNEMENT – ET A LORGUES ? 1


L’idée de commerce équitable est née du constat que bien souvent les produits que nous consommons proviennent de producteurs mal rémunérés pour leur travail, en situation d’infériorité commerciale dans leurs transactions économiques et opérant dans des conditions de vie et environnementales dégradées.


Le circuit court est un circuit de distribution qui privilégie la production de proximité à une production lointaine nécessitant des transports longs et coûteux en termes économiques et environnementaux.


Il peut paraître à première vue que les 2 sont incompatibles si l’on réserve le commerce équitable aux pays en voie de développement.

Cependant, compte tenu des conditions économiques actuelles de rémunérations et de rapport de force commercial inégalitaire des producteurs agricoles français, il semblerait judicieux d’appliquer cette notion de commerce équitable à nos propres producteurs et de privilégier par là-même des circuits de distribution courts.


C’est pourquoi le marché des producteurs du vendredi matin en été et l’Amap de Lorgues sont à encourager et à promouvoir. Ils permettent, l’un comme l’autre, un meilleur contact entre agriculteurs et consommateurs, donc une plus grande transparence, une meilleure rémunération des produits, donc une pérennité des exploitations, et pourraient même inciter de nouveaux producteurs à s’installer s’ils se développent bien, et contribuer ainsi à lutter contre 2 fléaux de notre région : la déprise agricole et ce qu’elle entraîne de dégradation de l’environnement, et le chômage et ce qu’il induit de coût social et humain.

 

Amaps, marchés paysans, biocoops, maisons des producteurs … sont donc des outils dont on pourra mesurer l’impact et les avantages à court terme.

A long terme, on pourrait aussi ajouter qu’ils nous permettront d’assurer une autonomie alimentaire aux populations locales, autonomie dont tous semblent penser encore qu’elle est acquise alors que rien n’est moins sûr.

 

Il est vrai que cette question ne fait pas la Une des médias et ne paraît pas préoccuper nos responsables politiques. Et pourtant, la situation est loin d’être aussi bonne que par le passé et ce n’est pas faire preuve de catastrophisme que de l’évoquer. Il s’agit simplement de bon sens et d’anticipation

 

(Pour les sceptiques, voir nos pages : Import-export de fruits et légumes 2005-2007 

et La lente érosion de la production bovine

 

Raskazé Vorony 


  Voir aussi : L'AMAP de Lorgues nous informe : ciné-débat le 11 mai 2010 à 20.00

et sur la nécessité de faire des économies : NOUS SOMMES TOUS GRECS ! Même à Lorgues (Var)

ou : LORGUES (Var) ville riche ? Pas si sûr ...

 


Repost 0
Published by Veille Citoyenne Veille citoyenne - dans Environnement - développement durable
commenter cet article
3 mai 2010 1 03 /05 /mai /2010 12:10

ENVIRONNEMENT – ET A LORGUES  ? 2

Suite de l'article ENVIRONNEMENT – ET A LORGUES ? 1


Une véritable réflexion sur nos modes de vie et nos organisations sociétales sont donc nécessaires. Loin de nous l’idée illusoire de vouloir « refaire le monde » mais il nous paraît que des leçons locales peuvent être tirées de ces phénomènes plus globaux.


A Lorgues, par exemple,


L’un des risques majeurs encourus est celui d’un grand incendie qui pourrait ravager une grande partie de la commune.  Il semble que les mesures de prévention existent depuis longtemps et que les procédures soient mises en place et respectées. 

 

Mais que se passerait-il si l’on connaissait une pénurie de carburant ? Nos ressources alimentaires seraient bien loin de couvrir les besoins de la population. C’est pourquoi il nous paraît indispensable de favoriser :

- Les jardins familiaux, qui même marginaux, permettraient un minimum d’approvisionnement à un certain nombre de familles

- Les circuits de distribution courts, comme celui de l’AMAP, par exemple

- La préservation de terres maraîchères, trop souvent transformées en lotissements ou parkings et par là-même indisponibles pour une production locale. On retrouve sur notre commune le même gel de terres agricoles de qualité que ce qui a été fait dans de nombreuses régions françaises. On a trop joué la facilité. On a pris les terrains les plus accessibles, les plus plats et les plus facilement aménageables en les détournant de leur vocation initiale de production de denrées alimentaires. Il est temps d’avoir une vraie réflexion à ce sujet et de préserver ce qu’il en reste.

Notre dépendance aux énergies non –renouvelables : elle est en constante augmentation alors que l’on en connaît bien maintenant les limites.

- Pourquoi est-il si difficile d’installer des panneaux photo-voltaïques sur les bâtiments communaux ?

- Pourquoi n’avons-nous pas de véhicules électriques dans la commune qui pourraient se recharger sur les batteries alimentées à partir de cette source d’énergie renouvelable ?  

- Est-il impossible de prévoir de réelles pistes cyclables sur certains axes routiers ou de concevoir des voies de circulation réservées uniquement aux piétons et aux cyclistes ?

- Combien de temps encore avant une vraie politique de transports en commun ?

Etc, etc, etc …

Nous abordons là un vaste sujet qui mériterait une grande concertation citoyenne à l’échelle de la commune et de la CAD. Nos représentants politiques ne peuvent pas tout imaginer. Mais il est de leur responsabilité et de leur compétence, nous semble-t-il, d’organiser et lancer le débat sur ces sujets qui nous semblent bien oubliés dans leur gestion telle que nous la percevons.


Nous ajouterons qu’il n’y a pas de solution unique et miraculeuse à ce genre de problèmes mais une multitude de solutions à mettre en œuvre à l’échelle familiale, d’un quartier, d’une commune ou d’une communauté d’agglomérations.


On entre là dans une nouvelle ère où les citoyens auront leur mot à dire et leurs responsabilités à prendre ou à reprendre après une longue période de délégation de pouvoir à des élus et des administrations longtemps perçus comme tout puissants mais dont la capacité de réflexion, de décision et d’action se révèle aujourd’hui insuffisante. Une révolution culturelle dans notre pays si administré et si centralisé ? Peut-être bien …


Raskazé Vorony

Repost 0
Published by Veille Citoyenne Veille citoyenne - dans Environnement - développement durable
commenter cet article
3 mai 2010 1 03 /05 /mai /2010 12:08

ENVIRONNEMENT – ET A LORGUES  ? 1

Plusieurs évènements récents nous rappellent que Dame Nature n’en fait qu’à sa tête.

La tempête Xinthia, une tempête parmi d’autres à l’échelle planétaire et à l’échelle des temps historique et géologique. Elle a cependant causé des morts et des dégâts aggravés par l’imprudence des hommes :

- Constructions en zones dites sensibles

- Non respect des règles de prévention élémentaires comme la mise en place et l’entretien de digues

Le volcan islandais et son nuage de cendres : ici, la prévention a joué mais ce phénomène géologique somme toute assez fréquent a montré la vulnérabilité de nos sociétés à l’enrayement de  la machine.

Une des questions que l’on peut se poser est celle-ci : en quoi est-ce si grave de ne plus avoir d’avions disponibles ?

- Pour le déplacement des personnes ? Cela prouve que nous vivons des rythmes consciemment ou inconsciemment subis qui ne laissent plus de place aux aléas.

- Pour le transport des biens et des marchandises ? Ceci remet en cause notre incapacité à l’autosuffisance et porte un coup grave à l’organisation de nos sociétés basée sur une gestion plus financière que raisonnable et qui veut que l’on travaille en permanence à flux tendus, avec une gestion de stock minimal.

 

La marée noire en Louisiane : Là, Dame Nature s’est rebellée. Il a suffi d’un accident et d’une rupture de canalisation pour que les dégâts soient considérables.

- Il est illusoire de croire que la technique et la technologie nous mettent à l’abri de tout accident. Une rupture de tuyau, aussi sophistiqué soit-il, il y en aura toujours.

- Un puits de pétrole, ce n’est pas un compteur d’eau que l’on peut fermer à volonté au moindre problème. Et ce fameux pétrole,  dont nous dépendons beaucoup trop, bien que d’origine organique, n’est pas inoffensif.

 

Une véritable réflexion sur nos modes de vie et nos organisations sociétales sont donc nécessaires. Loin de nous l’idée illusoire de vouloir « refaire le monde » mais il nous paraît que des leçons locales peuvent être tirées de ces phénomènes plus globaux.

 

Et à Lorgues, par exemple ?

Voir notre article suivant

  ENVIRONNEMENT – ET A LORGUES ? 2

 

Raskazé Vorony

Repost 0
Published by Veille Citoyenne Veille citoyenne - dans Environnement - développement durable
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Lorgues, une veille citoyenne
  • Le blog de Lorgues, une veille citoyenne
  • : Drôle d'ambiance à Lorgues ! Tous les sujets d'étonnements au fur et à mesure qu'ils apparaissent. Et un gros dossier "Gaz de Schiste" ainsi que des articles sur Fukushima et ses implications
  • Contact

L'auteur de ce blog

Le pseudo "Raskazé Vorony" est utilisé par l'auteur de ce blog pour des informations strictement locales.

Les articles de portée plus générales, comme ceux sur les Gaz de Schiste par exemple, sont signés du vrai nom de l'auteur "Brigitte Grivet".

Pour bien faire, peut-être aurait-il fallu créer deux blogs au lieu d'un seul ?

Mais avez-vous déjà géré un blog sans être un vrai pro de l'internet ? Essayez et vous verrez le temps qu'il faut y consacrer ! Alors 2 blogs... ?

 

Brigitte Grivet, alias Raskazé Vorony

 

Voir aussi dans la rubrique "A propos de ce blog" :

Un pétard bien mouillé !

 

Recherche

Fukushima, un enjeu majeur

Pour retrouver tous nos articles évoquant ce sujet majeur, juste taper "Fukushima" dans la section "recherche". Ils apparaîtront mais pas forcément par ordre chronologique. A vous de voir !

Archives

Claude Alemagna, le Canard Lorguais

Retrouvez tous nos articles sur le Premier Magistrat de la commune ! Soit dans les catégories d'articles, soit en tapant son nom, soit en cherchant les articles sur le "maire de Lorgues". Bonne lecture !

Warning !

En cas d'absence de votre blogueuse préférée (LOL !), il se pourrait que "Lorgues, veille citoyenne" s'assoupisse mais aussi que d'autres webmestres tout à fait autorisés publient dans la même ligne informative, parfois ironique mais toujours respectueuse de la vie privée des personnes même publiques